Daniel Walther - Nocturne sur fond d'épée (1972-2007)

Publié le par Herveline

Daniel Walther - Nocturne sur fond d'épée (1972-2007)Quatrième de couverture
"Dans ce chaos de temps et de silence, dans ce désert où les civilisations explosaient comme des gouttes de lave, la Terre, avec son orgueil maladif, sa vanité native, ne connut qu'un destin très ordinaire : des équipages belliqueux la quittèrent, vastes escadres de proie dont la plupart connurent des sorts lamentables, s'échouant sur des plages inhospitalières, se laissant gober par des planètes en fusion.
Mais quelquefois des équipages parvinrent à créer des civilisations ici ou là, comme par exemple la Grande-Terre.
Pourtant, détachées de leurs racines, les civilisations paraterriennes ne connurent que des périodes apogétiques extrêmement courtes. La Barbarie, sous toutes ses formes, menaça rapidement les frêles réalisations des enfants de la Terre. La Magie, depuis de longs siècles, avait remplacé la science dans une grande partie de l'Univers.
La Grande-Terre se trouvait justement dans un secteur spatial où régnaient d'étranges et puissantes entités.
Comme celles qui avaient jeté leur dévolu sur le monde de Dijkal.
La Magie était mille fois plus ancienne que la Science. La Science essayait d'expliquer le monde, et pourtant c'était la Magie qui régissait la vie de la plupart des espèces évoluées.
Mais cela, les hommes, fiers de leur supériorité scientifique et technologique, ne pouvaient pas le savoir.
Ils ignoraient également qu'au-delà de la mer obscure qui séparait le Système Solaire des autres soleils de la Galaxie, par-delà ce fragile no man's land qui les garantissait d'un mal pernicieux, des Créatures innommables avaient établi durablement leur Règne."

Daniel Walther est né en 1940 en Alsace. Il a publié son premier texte professionnel en 1965 dans la revue Fiction. Plus de deux cents autres ont suivi, ainsi que près de quarante volumes - science-fiction, fantastique, littérature noire et générale.
Deux fois grand prix de la SF française avec
Les Soleils noirs d'Arcadie et L'épouvante, il a dirigé chez Opta, les collections «Galaxie-Bis», «CLA» et «Aventures fantastiques».


D'abord publiées dans les années 70 dans la revue Fiction, les trois premières nouvelles ont initié le cycle de Synge et de Brennan. En rééditant l'ensemble aux éditions EONS, Daniel Walther les complète d'un texte inédit.
Etant donné, qu'il y met lui-même une citation de Mickael Moorcock en intro, l'auteur ne verra pas d'inconvéniants à être appelé le "Moorcock français". En effet, son écriture est dans la grande tradition de la sword and sorcery représentée en premier lieu par des Howard, Norman ou donc Moorcock. Mais ce qui le rapproche le plus du troisième est sans conteste son héros qui gagne, malgré le format court de la nouvelle, en profondeur au gré de ses quêtes. On peut regretter que les textes ne soient pas d'un niveau littéraire égal, mais le plaisir est là, pour une après-midi confortable de lecture. Pour les amateurs d'héroic fantasy classique.


Contient :
Nocturne sur fond d'épées (1972)
Les Eaux de Gloire (1973)
Dans le repaire de la goule (1974)
Le Navire du dieu d'argent (1984)
Incertaine oasis (2007)

Commander au 0466741186  Daniel Walther
Nocture sur fond d'épées
(EONS fantasy)

9782754403948

Mots-clés : héroic fantasy, magie, quêtes, sword and sorcery

Publié dans FANTASY, NOUVELLES

Commenter cet article