Vehlmann & Gazzotti - Seuls - Premier cycle (2006-2010)

Publié le par Soleil Vert - Herveline

Seuls tome1Quatrième de couverture
Cinq enfants se réveillent un matin et constatent que tous les habitants de la ville ont mystérieusement disparu. Que s'est-il passé ? Où sont leurs parents et amis ? Ils se retrouvent livrés à eux-mêmes dans une grande ville vide et vont devoir apprendre à se débrouiller... SEULS !

Gifsv25.gifLorsque j'ai lu le tome 1 de cette bande-dessinée en 2006, à sa sortie, j'avais eu un véritable coup de coeur. Je m'en souviens d'autant mieux que bizarrement  j'avais du mal à la conseiller car elle n'appartenait pas pour moi à un public bien défini. Les aventures qu'allaient vivre ces jeunes héros pouvaient séduire un lectorat juvénile, le prix Angoulême qui lui fut décerné dans la catégorie 9-12 ans venant appuyer cette assertion, et pourtant. Quatre ans et quatre albums plus tard, mon impression première, la mienne, se confirme : ce n'est pas une bande-dessinée pour enfants. Au mieux pour adolescents à partir d'une douzaine d'années mais pas moins. Pour adulte, sans aucun doute.
Des gamins se réveillent donc un matin seuls au monde. Plus aucun adulte n'est là pour les houspiller. Aucuns d'eux ne se connaissent. Leurs chemins vont se croiser alors que tous cherchent à comprendre ce qu'il s'est passé. Plusieurs réactions sont à mettre sur le dos de l'âge des protagonistes : joie d'être libéré des règles imposées par les adultes, possibilité de se laisser aller à tous les désirs d'enfants : manger plein de cochonneries, dévaliser les magasins de jouets etc... mais la nécessité de survie va vite se faire ressentir. Il faut manger, sainement, se défendre des attaques d'animaux qui occupent désormais les rues de la ville, faire face à une autre communauté de survivants qui s'est organisée autour d'un jeune "Hitler" en puissance... Au fur et à mesure que l'histoire avance, le lecteur est confronté à des thèmes de plus en plus grave. Malgré le jeune âge des héros, leurs problèmes n'ont plus rien à envier à ceux des adultes. Pourtant, confrontés à la violence, à la haine, à la survie, aux angoisses, aux sacrifices, ils n'auront de cesse de reproduire les gestes et les comportements de leurs aînés disparus. Le cinquième volet qui clôt ce premier cycle et qui lève le mystère de la disparition des adultes, laisse aussi entrevoir une suite encore plus violente.

Bruno Gazzotti(d) &
Fabien Vehlmann (sc)
Seuls (1er cycle : 5 tomes - terminé)
(Dupuis)

9782800136929

Primé à Angoulême

Mots-clés : post-apocalyptique, seuls au monde, survie, totalitarisme, violence enfantine

Commenter cet article