Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sire Cédric - De fièvre et de sang (2010)

Sire Cédric - De fièvre et de sang (2010)

Quatrième de couverture
Entre cauchemar et réalité, le lecteur plonge avec le commandant Vauvert dans un thriller haletant.
Une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée sur un matelas couvert de sang dans un endroit qu'elle ne connaît pas. Elle sait qu'elle va mourir, toute tentative de fuite semble inutile. La douleur n'est rien en comparaison de la peur panique qui s'est emparée d'elle...
Le ton est donné dès les premières lignes : suspens, angoisse, traque, horreur, crises de démence, folie meurtrière, rite satanique...

Le commandant Vauvert en compagnie d'une profileuse albinos, Eva, va tenter de remonter la piste d’un tueur en série, connu pour vider entièrement ses victimes de leur sang. L'enquête est ouverte...
Sens de l'intrigue, construction solide, écriture efficace, personnages attachants, De Fièvre et de sang confirme le talent de Sire Cédric.

Né en 1974, diplômé en anglais, Sire Cédric a été journaliste et traducteur avant de se consacrer pleinement à l'écriture. Il est l'auteur de plusieurs romans et de recueils de nouvelles qui ont été salués par les spécialistes du genre dont le remarqué L’enfant des cimetières, notamment sélectionné pour le prix polar de Cognac et qui a reçu le Prix Masterton 2010.

Gifsv25.gifSire Cédric, si vous ne le connaissez pas encore, est issu de la culture gothique moderne et ses premiers écrits sont tous représentatifs de ce courant littéraire, inspiré par ses thèmes récurrents - cimetière, vampire, sorcellerie, torture - qu'il modernise à son gré. Avec De Fièvre et de Sang, nous voici plongés dans un thriller fantastique plutôt bien mené.
Tout démarre sur les chapeaux de roue dans un rythme échevelé, efficace. Inutile de résister, on est de suite embarqué dans l'aventure au moins pendant le premier et le dernier quart.  Au milieu, Sire Cédric fait un peu durer les choses et c'est dommage. Les flics tournent en rond, piétinent et quelques pages de moins n'auraient pas desservi le roman. On ne s'ennuie pas pour autant, on voudrait juste que ça avance plus vite. D'autant que l'auteur nous mâtine son scénario d'effets fantastiques, de scènes gores (trop peut-être) et même d'Histoire en faisant référence à ce qui pourrait être LA première tueuse en série de l'histoire de la criminalité : Erzsébet Bathory. On a donc hâte de voir tout ça se mettre en place sans y aller par quatre chemins. Il va de soit que cela sert néanmoins un très bon sens du suspense et d'ailleurs presque tous les chapitres se terminent en mini-cliffhanger (c'est là qu'il faudrait mettre la pub, si c'était une série TV, ;-) ).
Outre le fait que comme tous bons flics de thriller, les héros traînent leur passé lourdement, on n' y échappe pas - il faut croire que pour être flic il faut avoir été une victime ou être veuf/divorcé ou avoir vu sa famille massacrée ou... -
le couple Vauvert/Svärta est assez atypique. Elle, est albinos, et profileuse, ce qui lui confère d'office une aura particulière ; lui, est amoureux d'elle et on n'attendra pas la dernière page pour le savoir, ni ne vivrons des rapports de force interminables entre eux et encore moins ne languirons sur leur relation durant x tomes. Il y a quelque chose de simple et de touchant dans ces personnages qui amènent de la douceur dans ce monde de brutes.
Sire Cédric nous a donc séduit.

Sire Cédric
De fièvre et de sang
(Pocket thriller)

9782266212649

Mots-clés : albinos, maladie, polar fantastique, thriller, torture, tueur en série, vieillesse

Tag(s) : #POLAR-THRILLER, #SERIAL KILLER, #FANTASTIQUE, #SIRE CÉDRIC, #VAUVERT

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :