[Série TV] Michelle Lovretta - Lost Girl (2010-2012)

Publié le par Herveline

Une fois n'est pas coutume, nous allons parler série télévisée fantastique. Et plus précisemment de Lost Girl, une série canadienne créée en 2010 par Michelle Lovretta qui compte pour l'instant 2 saisons mais qui devrait être renouvelée pour une troisième année.

Synopsis

Depuis trop longtemps, Bo est une succube qui s'ignore, aspirant l'énergie sexuelle de ses proies pour restaurer ses propres forces. Quand elle découvre sa vraie nature et l'existence d'une communauté secrète dont elle est issue, la jeune femme préfère garder son indépendance, refusant de se plier aux règles de ce monde composé de deux clans rivaux. Alors qu'elle apprend encore à maîtriser ses instincts meurtriers, Bo peut compter sur son amie Kenzie pour l'aider à s'adapter au mode de vie des humains. Ensemble, elles tentent de voler au secours de la veuve et de l'orphelin. Bo ne perd pas pour autant de vue son objectif : découvrir le secret de ses origines.

Si vous étiez un ado boutonneux ou un "jeune adulte" lors de la première diffusion de Buffy contre les vampires dans les années 90 et que vous n'avez pas encore trouvé LA série digne de lui succéder et qui soit en plus en corrélation avec votre nouvelle maturité d'"adulte", c'est que vous ne connaissez pas encore Bo la succube qui sévit dans l'excellente série Lost Girl. Une série fantastique des plus sexy, sensuelles et originale depuis longtemps.
Bo (Anna Silk) est une succube. On la découvre dans le pilote telle une prédatrice, absorbant l'énergie des hommes jusqu'à la mort. En fait, Bo ne contrôle pas son pouvoir et surtout n'en connaît pas l'origine. Élevée par des humains, elle n'a pas connaissance de l’existence de ses semblables.
Repérée par Dyson, un flic loup-garou, elle découvre alors qu'elle fait partie d'une grande famille : les faes. Ces derniers sont partagés entre les faes de l'Ombre et ceux de la Lumière. Et elle comprend que cette race renferme un nombre considérable d'espèces : sirènes, lycanthropes, vampires, goules, djinn, succubes, cavaliers sans tête, gobelins, banshees etc...
Confrontée aux deux maîtres qui dirigent les deux grandes familles en opposition, elle refuse d'intégrer l'un ou l'autre clan. Électron libre, elle préfère garder la neutralité tant qu'elle n'aura pas découvert ses origines (un des fils conducteurs de la série) espérant trouver les réponses au gré de ses enquêtes. En effet, accompagnée désormais par Kenzie, une jeune humaine aux allures de fausse ado et au look déluré, elle décide de s'improviser détective pour mettre à profit son pouvoir là où la police a échoué.
Aidée par Kenzie, devenue une véritable amie, par le fae Dyson et son collègue Hale (une sirène), elle est aussi épaulée par Lauren, une doctoresse humaine à la solde des faes de la Lumière, chargée d'étudier les différentes espèces et de les soigner le cas échéant. Apparaît ici un autre fil conducteur de la série et pas un des moindres, la relation amoureuse entre Bo, Dyson et Lauren. En effet, Bo est bisexuelle. Elle n'a aucun tabou et surtout, elle a du refouler ses émotions durant toute sa vie. Lassée de retrouver ses amants ou ses maîtresses mortes à son réveil, elle vivait juste pour se nourrir de l'énergie nécessaire, mettant de côté toute possibilité de relation amoureuse. Mais sa première rencontre avec Dyson va lui révéler qu'il possède assez d'énergie pour pouvoir la "soigner" sans que cela le tue. Cela se traduisant par des ébats sexuels torrides qui laisse le loup-garou affaibli mais vivant.
Présentée à Lauren, cette dernière lui révèle qu'elle peut apprendre à contrôler son pouvoir d'abord à l'aide d'un traitement, puis par sa simple volonté. Dès le début on sent que les deux femmes ont une grande attirance l'une pour l'autre, mais Bo redoute d'aller plus loin car Lauren est humaine et elle risquerait de la tuer. Il faudra attendre quelques épisodes pour que Bo puisse se maîtriser assez et répondre à ses envies.
Comme dans de nombreuses séries, tous ces personnages se retrouvent souvent dans un lieu commun. La taverne Le Dal Riada (en référence à un ancien royaume situé sur la côte nord-est de l'Irlande et la côte ouest de l'Écosse) est tenue par Trick, un petit homme. La taverne est uniquement réservée aux faes. Seuls les humains sous la protection d'un fae (Kenzie et Lauren) peuvent entrer. Trick est plein de ressources. Son arrière boutique et sa cave sont de véritables musées renfermant grands nombres d'objets fabuleux (tel le Gleipnir, une chaîne forgée par des nains et ayant retenu le loup Fenrir dans la mythologie nordique), et de grimoires qui trouvent à un moment ou un autre leur utilité auprès de Bo.
Le nain, dont on devine que son âge se compte en siècle, est aussi le gardien de bien des secrets et de la mémoire des faes. Il en sait sûrement beaucoup plus qu'il ne le dit sur Bo, mais tel un sage, ne lui fait pas immédiatement confiance. Il fera souvent preuve de grand courage et une affection quelque peu paternelle se nouera entre lui et la jeune Kenzie. Il est sans conteste à comparer avec le Gyles de Buffy.
Enfin, le méchant récurrent se trouve sous les trait de Vex est un mesmer, une créature imaginaire capable de prendre le contrôle du corps de sa victime et dont le nom n'est pas sans rappeler Franz-Anton Mesmer, le fondateur du "magnétisme animal".
La série ne manque pas non plus d'humour. C'est surtout Kenzie qui en est le vecteur. A la fois par son look et par ses répliques qui feront date. Et la complicité qu'elle développe avec Bo est aussi une source intarissable de private joke.
Enfin, les scènes d'action ont la particularité de ne jamais se ressembler. A l'opposé des combats athlétiques menés par une Buffy invincible, ici, ils sont en rapport avec les différentes créatures rencontrées qui mettront ou pas à mal Bo, selon leur puissance. Comme il n'y a jamais d'"armée" de vampires, de loup-garous et autres zombies, les moyens d'anéantissement varient. De plus Bo est rarement seule. Kenzie, malgré ses faiblesses humaines, risquent souvent sa vie pour Bo souvent plus d'ailleurs que Dyson. Ce dernier servant après coup de "pansement" à Bo.

Commenter cet article