Serguei Dounovetz - Sarko et Vanzetti (2010)

Publié le par Soleil Vert - Dominique

Sarko-et-VanzettiQuatrième de couverture
S'appeler SARKOPHAGE et fabriquer des armes, c'est déjà pas à la portée du premier venu. Mais quand le patron est en plus porte-parole du PMU, parti minable unifié, et qu'il décide de délocaliser son usine au bout du monde, ça ressemble à de la provocation... Surtout quand on a parmi ses ouvriers un leader anarcho-syndicaliste qui s'appelle Vanzetti. Des magouilles, des injustices, un vieux pote à sauver de la panade : voilà les ingrédients d'une nouvelle aventure du Poulpe, en prise directe avec l'actualité politique et sociale du moment.


Gifsv25.gifSarko et Vanzetti ! Dans la pure tradition du poulpe, ce titre est évocateur, n’est-ce pas ? On comprend tout de suite qu’il s’agit de syndicalisme, de lutte des classes et d’un certain pouvoir… Gabriel Lecouvreur, notre célèbre anar à la conscience sociale inébranlable va se mêler une fois de plus de ce qui ne le regarde pas… Ou plutôt si, dans la mesure où il apprend qu’un ancien compagnon syndicaliste vient d’être arrêté car soupçonné de meurtre sur la personne d’un vigile… Vigile qui surveillait la nuit la société Sarkophage (dite Sarko)… une usine d’armement ! Parallèlement, les ouvriers de cette usine sont en grève, car un projet de délocalisation met en péril leur emploi. Tout prend sa place lorsqu’on apprend que le PDG de cette société, un certain monsieur Lâche (que penser de ce patronyme ?) est aussi impliqué en politique, puisqu’il préside à la destinée du « Parti Minable Unifié (PMU)… Attention, toute anagramme de ce sigle serait pure coincidence… ! ou alors non ? Il faudrait interroger Serguei Dounovetz
Quoi qu’il en soit, Gabriel, se faisant passer pour un journaliste, met les pieds dans le plat et s’en va côtoyer ce petit monde. Entre son ami soupçonné, un patron doublé d’un politicien malhonnête et malintentionné, des syndicalistes irréductibles, difficile de démêler l’écheveau, l’embrouillaminis des enjeux et de trouver le ou les coupables – sans compter que Gabriel n’est pas insensible aux charmes de la féminité quand il les croise ! Dans le contexte d’une société qui se dirige plein gaz et irrémédiablement à l’opposé des valeurs du Poulpe, l’humour noir de Serguei Dounovetz arrive à point. Il nous ramène dans l'actualité, au coeur de cette période où l’avenir est de plus en plus incertain pour les uns, où la question sociale n’a jamais été plus présente, et où les richesses s’accumulent pourtant, tous les coups étant permis ! Serguei et Gabriel montrent une telle complicité, une telle communauté de valeurs qu’il fallait absolument qu’ils se rencontrent. C’est fait, et c’est une belle réussite. Plaisir de lecture assuré !


Serguei Dounovetz
Le Poulpe T267 : Sarko et Vanzetti
(Baleine - Collection Le Poulpe)

9782842194741

Mots-clés : délocalisations, lutte des classes, polar, social, syndicalisme

Commenter cet article