Ryan David Jahn - Emergency 911 (2011)

Publié le par Herveline

Ryan David Jahn - Emergency 911 (2011)Quatrième de couverture
A Bulls Mouth, Texas, quand on fait le 911, on tombe directement sur le Bureau du shérif. Collé derrière le central, son adjoint Ian passe ses journées à jouer aux cartes sur l'écran de son ordinateur tout en répondant aux rares appels d'urgence. Il faut dire qu'il n'a plus du flic que l'uniforme. Il y a sept ans, sa fille Maggie a été kidnappée dans sa chambre.
L'enquête n'a rien donné et on n'a jamais retrouvé la moindre trace de la petite.
Quelques mois plus tôt, elle a été déclarée morte. Depuis, Ian s'est mis à boire, sa femme l'a quitté et le shérif lui a retiré son arme de service. Ce jour-là, il lui reste une heure à tirer quand il reçoit un coup de fil un peu spécial. "Je vous en prie, aidez-moi !" Ça fait sept ans qu'il n'a pas entendu sa voix, alors au début il ne la reconnaît pas. Pourtant c'est bien elle. Sa petite fille l'appelle au secours. (J'écourte la quatrième qui comme d'habitude chez Actes Sud en dit un peu trop...)

Gifsv25.gifCoup de coeur ! Voici le deuxième roman traduit de cet auteur dont nous avions déjà encensé le premier récit De bons voisins. Avec Emergency 911, c'est à nouveau une claque que l'on se prend tant l'auteur sait exploiter le côté sombre de l'âme humaine. Bien que ce ne soit pas, cette fois, tiré d'un fait réel, l'histoire fait penser à certains faits divers qu'il est possible d'entendre aux informations (surtout américaines).
Nous voici donc témoins d'un destin peu ordinaire. Celui d'un homme qui après avoir totalement sombré suite à la disparition de sa fille sept ans plus tôt, retrouve toute l'énergie nécessaire pour la tirer des griffes de ses ravisseurs. Comme dans son roman précédent, l'écrivain américain nous offre des scènes particulièrement dures qui mettent en avant les notions de courage et d'instinct de survie. Ryan David Jahn n'a pas son pareil pour décrire l'horreur des situations extrêmes auxquelles sont confrontés ses personnages. Qu'il s'agisse des ravisseurs ou de ce shérif prêt à tout pour retrouver sa fille, en cédant à l'esprit de vengeance, tous chavirent dans la violence, qu'elle se justifie ou non, au point qu'il est difficile de savoir lesquels sont les plus monstrueux.
Le roman peut se découper en deux grandes parties distinctes : l'enquête et la course poursuite meurtrière au travers du désert texan. Cette dernière est menée typiquement à l'américaine, telle que nous pouvons le voir au cinéma (je pense notamment à Duel de Steven Spielberg) mais aussi - ce qui est encore plus dramatique - aux informations des télévisions américaines.

Et la forme du récit est d'autant plus captivante qu'elle jongle avec quatre voix : le shérif, son adjoint, sa fille et les ravisseurs. Avec eux et jusqu'au bout, on est tenu en haleine dans ce road story qui monte crescendo en violence sans pouvoir vraiment reprendre son souffle. Emergency 911 est une tragédie humaine mais heureusement une fin ouverte nous permet d'y voir une lueur d'espoir qui après 300 pages particulièrement stressantes nous libère d'un sacré poids. Encore un excellent roman !

Commander au 04 66 74 11 86  Ryan David Jahn
Emergency 911 (The dispatcher)
(Babel Noir)

9782330028688

Mots-clés : enlèvement, course-poursuite, folie, road-story, Texas, vengeance

Commenter cet article

La Petite Souris 09/05/2013 11:39


assurément un auteur original dont il faudra suivre l'oeuvre de près ! cette chronique le confirme ;)

Herveline 09/05/2013 12:13



Oui franchement pour l'instant une grande découverte. ESpérons par contre qu'il sache bien se renouveler et ne pas trop tomber dans le patos.