Photos - Caza à la librairie (Novembre 2012)

Publié le par Soleil Vert

Caza, c'est un grand monsieur ! Et en plus il a été un des premiers auteurs à nous soutenir dès l'ouverture de la librairie en venant chez nous en dédicace en 2009. Trois ans après, le voilà de retour avec deux nouveaux albums. Mais avant ça, petite présentation :
Caza est surtout connu depuis les années 70 pour avoir contribué à l'illustration de revues de science-fiction telles que Fiction ou Galaxie puis des couvertures de la collection J'ai Lu. On lui doit même quelques histoires dans le célèbre magasine Métal Hurlant puis dans Pilote, créant des univers où les grands thèmes de la mythologie sont revisités par la SF et l'érotisme. Dans les années 90, il se lance dans une grande saga de science-fantasy Le monde d'Arkadi qui comptera 9 tomes. En parallèle, il continue d'illustrer moult couvertures de romans mais aussi des revues de SF et de jeux de rôle.
Caza a aussi travaillé pour le cinéma en collaborant avec l'équipe de plusieurs longs et courts métrages d'animation : avec René Laloux pour Gandahar (d'après le roman de Jean-Pierre Andrevon) et Comment Wang-Fô fut sauvé des eaux (d'après la nouvelle de Marguerite Yourcenar), avec Philippe Leclerc pour Les enfants de la pluie dont il co-signe à la fois le scénario et le dessin (d'après le roman de Serge Brussolo).

Aujourd'hui, Caza qui n'a jamais cessé de dessiner nous revient avec deux nouveautés. La première, La fin du monde ne passera pas, est un recueil de dessins de presse pertinents. La seconde, une BD de 64 pages couleurs inédites, Le jardin délicieux que Caza présente ainsi :
"Réalisé entre août 2011 et janvier 2012, il n'a pas trouvé d'éditeur "normal". Ceux-ci trouvent ça très bien, très personnel, très en verve… mais "difficile à vendre". Comme j'ai fait ça dans un état de jubilation et de liberté totale, comme un débutant qui ne se préoccupe pas de son éditeur, de son contrat, de ses sous, l'éditer moi-même, dans la même liberté et jubilation légèrement provocatrice est cohérent.
C'est l'histoire classique de Yahvé Dieu, Adam et Eve au jardin d'Eden, mais revisitée par l'humour, de manière irrespectueuse, voire provocatrice, ni religieusement ni sexuellement correcte. Le texte d'origine est bien là, scrupuleusement transcrit, mais décrypté ou détourné sur un ton à la fois pédagogique, ironique et paillard : après tout il s'agit bien de gens à poil, de fruits délicieux, de serpent, de bien et de mal… et de la découverte de la sexualité."

Voici quelques photos de la dédicace de Novembre 2012

caza11.jpgLes lecteurs commencent à faire la queue, c'est que c'est lent un auteur qui dessine...
caza2.jpgIl faut être patient,
caza8.jpgprofiter de l'accueil,
caza6.jpgpendant que les formes se profilent.
caza9.jpgDiscuter avec Caza, aussi, c'est un instant privilégié pour beaucoup et l'illustrateur n'est pas avare d'échanges, bien au contraire.
caza10.jpg
caza3.jpg
caza1.jpgOui, vous pouvez être fier de votre coup de crayon, monsieur Caza.

Merci à vous de nous avoir à nouveau honorées de votre présence et merci à ceux et celles qui ont été présents pour vous. Herveline & Dominique

Publié dans EVENEMENTS, CAZA

Commenter cet article

Spooky 03/12/2012 14:04


très sympa ! Caza est un illustrateur et dessinateur que j'apprécie beaucoup. Il est même le seul dont je me sois amusé à copier une pleine page d'illustration (extraite d'Arkadi) quand j'étais
plus jeune...