Pierre Pevel - Haut-Royaume T1 : le chevalier (2013)

Publié le par Dom

LeChevalier.jpgQuatrième de couverture
Un homme, un royaume, un destin. Il avait nom Lorn Askariàn. Certains disent que le malheur arriva par lui et d'autres qu'il fut celui par qui tout fut sauvé. Dans ses veines coulait le sang noir des héros condamnés. Le Haut-Royaume connaît sa période la plus sombre. Le roi est affaibli et la rébellion gronde aux frontières du territoire. En dernier recours, le souverain libère Lorn de ses geôles et le nomme Chevalier du Trône d’Onyx, chargé de protéger l’autorité royale.

Héros valeureux et juste, Lorn est une figure d’espoir pour le peuple, mais il poursuit également un but secret : retrouver ceux qui l’ont maintenu en captivité, les uns après les autres… et leur faire sentir le goût de la vengeance. Un formidable récit épique mêlant Fantasy et trame historique, entre G.R.R. Martin et Le Comte de Monte-Cristo, par un auteur français de référence traduit dans dix langues.

Gifsv25.gifCoup de coeur ! Pierre Pevel l’a dit lui-même, Haut-Royaume s’annonce comme une série au long-cours. Attendez-vous donc à vous installer dans cet univers ! Les fans, comme moi, de la trilogie du Chevalier Kantz se réjouiront car ils avaient envie de retrouver un peu cette atmosphère « fantasy Cape et épée ». La différence néanmoins est de taille. Si Wielstadt offrait le décor d’une ville, Haut-Royaume est un monde entier à parcourir. L’auteur va devoir y vivre pendant quelques années, pour notre plus grand plaisir. Ce premier tome place le décor au XVI siècle et nous faisons tout de suite connaissance avec deux amis inséparables Alan et Lorn. L’un est Prince et l’autre roturier. Pour une raison inconnue, Lorn va se retrouver enfermé dans les bas-fonds de la terrible prison de Dalroth. Il y contracte l’obscure, une sorte de maladie parasitaire qui se manifeste par crises et qui semble lui procurer à la fois souffrances et puissance… C’est une des clés et des originalités de ce roman et qui donnent un attrait supplémentaire au récit.
En sortant de Dalroth, Lorn retourne vers le Roi qui souhaite lui confier une mission. On sent bien qu’il n’est plus le même. Même son meilleur ami semble le perdre petit à petit. Lorn s’est assombri. Il a une vengeance en lui, et un destin à accomplir. On s’attache très vite à ce nouveau et troublant personnage qu’il est devenu. Il  va devoir se reconstruire et s’entourer de compagnons de confiance. Il parait à la fois vulnérable, à cause de l’obscure qui le ronge, et indestructible. Il semble effrayer jusqu’à ses amis qui ne le reconnaissent plus, mais attirer la sympathie d’inconnus qui ont envie de le suivre aveuglément. Le monde décrit par Pierre Pevel est fascinant et on sent que l’aventure va nous emporter vers d’hallucinantes découvertes. Ce premier tome fait plus de 500 pages, c’est un récit très riche, avec des combats épiques, des trahisons, des chevauchées, des traversées de contrées inconnues, et la vie de cette époque, avec ce qu’il faut de magie pour nous enchanter. On attend donc la suite avec impatience !
Ajoutons que le livre est en plus un bel objet avec une couverture rigide que Bragelonne a particulièrement soignée. Il aura belle allure dans la bibliothèque. Un seul regret peut être, on aurait aimé croiser quelques illustrations au fil des pages …


Commander au 0466741186 Pierre Pevel
Haut-Royaume T01 : Le chevalier
(Milady poche)

9782811214036

Mots-Clés : chevalier, héroic-fantasy, roman de cape et d'épée, vengeance, série

Commenter cet article

Oncle Paul 18/05/2013 14:45


Bonjour


De Pierre Pevel je me souviens de la trilogie de Wielstatd mais depuis je n'en ai pas lu d'autres. Dans le milieu des années 90 Pierre Pevel avait écrit sous le speudo de Pierre Jacq une série
aux éditions du Khom-Heïdon. Au catalogue figurait également Ange, le duo de BD, qui signait G. Elton Ranne.


Pour voir le catalogue :


http://forums.bdfi.net/viewtopic.php?id=3189


Amitiés