Peter Lake - Les inguérissables (1976)

Publié le par Soleil Vert - Herveline

Peter Lake - Les inguérissables (1976)Quatrième de couverture
Ça va pas fort, doc-tueur

Quand vous êtes un médecin déplorable — y en a — que vous vous trompez à tous les coups dans vos diagnostics et vos prescriptions, et que, forcément, la clientèle s'en ressent, faites comme Leffert, ce toubib sympa. Au lieu d'essayer de guérir, tuez. Moyennant finances, bien entendu. Tuez savamment, cliniquement, les gens qu'on vous désignera : hommes politiques, ambassadeurs, etc. Vos études de médecine vous serviront enfin à quelque chose. Seulement, faites ça discrètement. L'ami Leffert n'observa pas ce précepte. Ça l'a rendu très, très malade.

Gifsv25.gifCoup de coeur. Découverte. Qualifié de petit chef-d’œuvre par Claude Mesplède, cet unique roman policier d'un neurochirurgien et directeur d'éducation médicale en Californie, ne pouvait nous laisser indifférents. Ce livre, bizarrement non réédité, passe néanmoins de temps à autre entre nos mains. Il fallait donc qu'on s'y arrête.
Avec ce véritable thriller médical, Peter Lake nous entraîne dans son monde. Entre Urgences et MASH, on se prend à rire devant l'incompétence presque inconcevable d'un pseudo-chirurgien qui vend ses services à une organisation spécialisée dans le meurtre d'hommes politiques et d'hommes d'affaires. C'est drôle, noir, captivant, quelquefois dégeu, mais irrésistiblement bon ! Un bon conseil de lecture !

Peter Lake
Les inguérissables (Leffert's desease)
(Super Noire n°83)

9782070460830

Mots-clés : coup de coeur, humour, roman noir, thriller médical

Commenter cet article