Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LesvisagesQuatrième de couverture
Lorsqu’ Ethan Muller met la main sur une série de dessins d’une qualité exceptionnelle, il sait qu’il va enfin pouvoir se faire un nom dans l’univers impitoyable des marchands d’art. Leur mystérieux auteur, Victor Cracke, a disparu corps et âme, après avoir vécu reclus près de quarante ans dans une maison délabrée. Dès que les dessins sont rendus publics, la critique est unanime : c’est le travail d’un génie. Mais les ennuis commencent lorsqu’un flic à la retraite reconnaît sur certains portraits les visages d’enfants victimes des années plus tôt d’un mystérieux tueur en série. Ethan va alors se lancer dans une enquête qui va bien vite virer à l’obsession. C’est le début d’une spirale infernale à l’intensité dramatique et au coup de théâtre final dignes des plus grands thrillers.

Gifsv25.gifLes visages est une véritable galerie de portraits, ce qui est logique, dans l’univers de l’Art contemporain, des vernissages, des artistes et des collectionneurs !  Mais ces portraits sont particulièrement réussis, avec des personnages forts, très différents, et qui vont composer la toile finement tissée de ce roman. Deux histoires s’y déroulent en parallèle, et d’ailleurs, la deuxième deviendra rapidement tout aussi passionnante que la première, et les deux finiront par se rejoindre tout naturellement à la fin du livre. Le suspens est présent,  et l’itinéraire amène à une fin assez inattendue. Ce qu’il faut retenir d’une façon générale, c’est que le texte est assez remarquable de maturité (l’auteur  n’est autre que le fils de Jonathan Kellerman, célèbre auteur de polars). On sent un jeune auteur érudit, à la culture solide, et capable d’écrire un texte dense, de construire une intrigue qui tient la route et qui incite à élargir la réflexion sur les comportements humains, les drames familiaux, les secrets bien gardés. On peut objecter que certaines longueurs viennent nuire quelque peu au rythme du roman, mais  les visages ne perdent jamais de leur mystère et ce livre reste une belle réussite. Jesse Kellerman est un auteur prometteur, à suivre…


Jesse Kellerman
Les visages (The genius)
(Points)

9782757814130

Mots-clés : art contemporain, dessins, meurtres d’enfants, secrets de famille, thriller, tueur en série

Tag(s) : #POLAR-THRILLER, #ARTS, #SERIAL KILLER

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :