H.-J. Magog - Les buveurs d'océan (1922)

Publié le par Herveline

H.-J. Magog - Les buveurs d'océan (1922)Quatrième de couverture
En l'an 2050, nous dit H.J. Magog, le monde se voit partagé en cinq républiques : la Confédération Européenne, les États-Unis d'Amérique, les républiques africaine, océanienne et asiatique... Cette dernière puissance a fait de Tokyo son « cerveau » et celui-ci n'est pas tout à fait étranger au complot tout à la fois intrigant et vaudevillesque marquant le début d'un éblouissant roman d'anticipation paru en 1926 sous le titre Les buveurs d'Océan ! A San Francisco, un japonais, le Dr Kasuga, vient demander la main de sa fille Suzanna au richissisme Marquis de Glandèves. Non seulement le Marquis refuse mais le légitime prétendant à la belle héritière, Jim Sandy, prend la mouche... C'est le début d'une épopée hallucinante qui verra s'engager la lutte titanesque entre deux forces mondiales seulement séparées — croit-on — par un Océan...
Les lecteurs de L'homme qui devint gorille retrouveront dans ce livre l'inimitable talent d'un des maîtres de la Science-Fiction française.

Gifsv25.gifÉcrivain populaire français, Magog (1877-1947) a rédigé un certain nombre de romans d'anticipation. Contemporain de Jean de La Hire, Léon Groc ou encore Rosny aîné, il peut aussi se réclamer de Jules Verne. Extraordinaires aventures de deux fiancés à travers le monde, publié en feuilleton en 1922, fut réédité en 1926 sous le titre Les buveurs d'océan puis en 1939 sous celui de Le secret du Pacifique. Si la première partie du récit tient plus à la rocambolesque aventure de deux fiancés harcelés par un japonais qui s'est juré d'épouser la belle par tous les moyens, la suite nous offre une réjouissante anticipation. Effectivement, la Japon, sous la direction du mystérieux Dr Kasuga et d'un de ses collaborateurs encore plus fou, a trouvé le moyen d'assécher les océans afin de libérer de nouveaux espaces exploitables. Contre la main de la jeune fiancée, il négocie la moitié de ces nouvelles terres avec les États-Unis. Évidemment, rien ne se passera comme prévu. Beaucoup d'humour dans ce court récit, mais aussi de beaux passages décrivant la vie souterraine des millions d'asiatiques asservis pour la réalisation de ce projet fou. Un autre auteur à découvrir pour les amateurs de vieille SF française.

Commander au 0466741186  H.-J. Magog
Les buveurs d'océan
(Marginalia)
Epuisé

Mots-clés : futur proche, Japon, roman-feuilleton, savant fou, ville souterraine

Commenter cet article

Paul Maugendre 07/01/2011 10:16




Bonjour,  voici ma réponse qui figure également sur Mystère jazz


je connais Lit. Pop dans lequel quelques amis dont Claude Herbulot etJ.F. Ledeist écrivent et échangent leurs infos.


D'après le DILIPO, Magog signa "Un monsieur de Vichy" en 1941, déploya une importante activité durant la seconde guerre mondiale, avec la fâcheuse propoension à dénigrer l'Intelligence Service
(l'étreinte de la pieuvre, 1944), ce qui lui valut quelques ennuis à la Libération.


Plus explicite l'articulet qui suivait ma notule sur l'Etreinte de la pieuvre et signé Pierre Gonthier dans Sur les Rayons de la Bibliothèque Populaire en 2000: " Paul Maugendre se demande
(faussement ) naïvement à quels motifs pouvaient obéir H.J. Magog et Alain Jeff en s'attaquant ainsi à l'Intelligence Service, et, à travers elle, l'Angleterre. Il est évident que, sous couvert
d'une oeuvre populaire d'imagination, les auteurs se livrent là à une oeuvre de propagande allemande. ... Au lieu de cette prudente neutralité, Magog et Jeff prennent librement et sans
ambiguité position pour l'Allemagne. Mais Magog, traducteur d'anglais, membre influent du Syndicat des Romanciers et de l'Assiociation des romanciers populaires, ne pouvait se laisser abuser.
On notera qu'Alain Jeff est l'auteur d'une oeuvre intitulée Pourquoi l'Allemagne va gagner la guerre.... On est évidemment peiné de voir H.J. Magog faire partie de cette pitoyable cohorte (des
écrivains tels que Céline, Maurras, Rabatet, Brasillach...) et signer une telle déjection. Mieux vaut garder le souvenir de l'auteur de L'île tombée du ciel, beau roman de science-fiction
prônant la tolérance et l'amitié, sur la trame d'une rencontre accidentelle entre des extra-terrestres pacifiques et évolués, et les représentants d'une humanité encore en proie à des instincts
bestiaux... Cette position anti-alliés ne l'empêchera pas de signer en 1945 un ouvrage glorifiant la résistance : La résisitance, récit d'une épopée.


Voilà, dans ce cas  de l'étreinte d'une pieuvre, on peut se demander quel est l'apport de chacun de ces deux auteurs. Si tu le veux, je t'enverrai la photocopie de l'article complet car je
n'en ai reproduit ici qu'une petite partie


Bonne journée




Paul Maugendre 05/01/2011 15:09



Bonjour


De H.J. Magog je n'ai lu que peu de romans mais L'éteinte de la pieuvre (voir mon article sur mon blog) m'a laissé un goût amer. Mais ce n'est pas le seul auteur à avoir été du côté des
occupants.


Bonne année



Herveline 06/01/2011 13:32



L'article de Paul auquel j'ai répondu. Le fait est qu'on ne trouve rien de parfaitement détaillé sur ses positions politiques. Ici le Japon explose mettant fin à la tyranie. Le
message est donc assez clair. Si je lis d'autre livres de lui, je pourrai p-ê me faire une idée plus claire. En attendant je renvois les curieux sur le forum "Littérature populaire" qui dresse une liste quasi
exhaustive de son oeuvre et quelques commentaires par-ci par-là.