Emily St. John Mandel - Dernière nuit à Montréal (2009)

Publié le par Soleil Vert - Dominique

Derniere-nuit.jpg Quatrième de couverture
"C'était une vieille histoire qui tenait en quelques phrases, à propos de fenêtres brisées et de neige ; et quand Michaela eut terminé, Lilia s'affaissa sur le banc, le regard levé vers elle, réduite au silence par le choc... Dans quelques minutes, la nuit imploserait dans le bruit et la tragédie, mais pour l'instant Michaela était près d'elle, à l'observer, et lui dit d'une voix douce : vous vous souvenez maintenant ? Lilia acquiesca.

Oui, je me souviens de tout."

Gifsv25.gif Avec Dernière nuit à Montréal, premier roman d'Emily St. John Mandel paru dans la collection Rivages noir en poche, on est au coeur du "vrai-bon-roman-noir-Nord-Américain". L'auteur a su concocter une histoire intelligente sur les ravages des drames de la petite enfance, et surtout, sur leurs dommages collatéraux.  Lilia est une personne dont on sait, lorqu'elle s'installe quelque part, qu'elle va partir. Elle-même ne le nie pas. S'y attacher est donc dangereux, et c'est pourtant ce que va faire Eli, au risque de s'y perdre lui-même. Au fil des pages on apprendra qu'elle a passé sa vie à fuir, et qu'elle a vécu avec son père une sorte de road-trip permanent à travers les Etats-Unis qui les ont conduits d'hôtel en hôtel, dans une fuite éperdue. On apprendra qu'il l'avait littéralement enlevée, par une nuit enneigée alors qu'elle n'avait que 7 ans...
Bien sûr on ne saura le fin mot de l'histoire, bien ficelée comme il se doit, que dans les dernières pages de ce roman, mais on aura eu le temps de faire le bilan de cette folle cavale, au rythme des rencontres de Lilia, et des gens qui s'y seront attachés, ou de ceux qui auront enquêté sur sa disparition. Autant de vies mises entre parenthèses, sacrifiées parfois, brisées pour certaines ...
Retrouvez ici une interview audio par Michel Abescat de François Guérif (Directeur de la collection Rivages/Noir), dans laquelle il parle notamment d'Emily St. John Mandel.


Emily St. John Mandel
Dernière nuit à Montréal (Last night in Montreal)
(Rivages/Noir)


Mots-clés : disparition, enquête, fuite, Montréal,  polar, recherche

Publié dans POLAR-THRILLER, QUEBEC

Commenter cet article