Davis S. Khara - Le projet Bleiberg (2010)

Publié le par Herveline

Davis S. Khara - Le projet Bleiberg (2010)

Davis S. Khara - Le projet Bleiberg (2010)

Quatrième de couverture
« Depuis hier, je ne suis plus aussi sûr d’avoir envie de crever, du moins, pas avant d’avoir tiré cette histoire au clair. Et en plus, j’ai de la monnaie à rendre. »
1942. Pologne. Camp de Stutthof. Le chef suprême de la SS rencontre secrètement le scientifique en charge du plus important projet du 3e Reich.
De nos jours. États-Unis.Jay Novacek, jeune trader new-yorkais, dépressif et alcoolique, reçoit la visite de deux émissaires de l’armée. Son père, haut gradé de l’US Air Force, vient d’être assassiné. Aussitôt, la C.I.A. dépêche une pétillante recrue pour protéger le fils du défunt.
Au même moment, près de la base de Langley en Virginie, un agent du Mossad abat un espion à l’issue d’un interrogatoire musclé. Muni de nouvelles informations, il se rend vers son prochain objectif : un certain Jay Novacek.
Venue des heures les plus sombres de l’Histoire, une terrible machination se met en branle, menaçant l’humanité tout entière.
N’est-il pas déjà trop tard pour l’arrêter ?

Gifsv25.gifLe projet Bleiberg est un de ces livres qui ne se lachent pas. Il contient tout les ingrédients indispensables au plaisir de lecture. Entre thriller et roman d'aventures, rien n'est laissé au hasard. Dans le désordre : action, rebondissements, road-story, poursuites, Histoire, infiltration, complot, espionnage, romance, manipulations génétiques, de Manhattan à la Belgique en passant par la Suisse... Tout ça en 260 pages. Autrement dit, pas une seule page de remplissage inutile. Avec une écriture efficace, David S. Khara vise dans le mile et o
n ne s'ennuie pas une seconde. Il nous balade entre passé et présent dans un récit époustouflant sur les traces d'un savant fou à la solde des nazis et dont les expériences scientifiques auront des répercutions directes sur le destin de trois personnages auxquels on s'attache immédiatement. On croise Himmler, Hitler, Hess. On y découvre aussi comment russes et américains se battaient pour récupérer les scientifiques allemands après la seconde guerre mondiale... Il serait presque dommage d'en dire plus tant j'aimerais que, comme de nombreux lecteurs, vous le découvriez.
Bref, LE POLAR INCONTOURNABLE du moment.


Pour la petite histoire : A noter que le buzz qu'il y a déjà autour de ce livre est une vraie affaire de libraires. D'abord les éditions Critic, maison d'édition encore très confidentielle, créée par la librairie Critic à Rennes. Le projet Bleiberg est leur troisième publication et n'avait été tiré à sa sortie en octobre qu'à 1000 exemplaires. Ensuite Gérard Collard de la librairie La Griffe Noire, par qui le succès est arrivé (voir sa vidéo sur Youtube). La chronique qu'il a fait de ce livre a fait exploser les commandes. Résultat : réédition à 10000 exemplaires. Et je ne vous cache pas que nous allons forcément mettre ce titre à l'honneur en cette fin d'année.
Enfin, je loue les éditions Critic qui font un travail remarquable sur leurs couvertures, souvent le point faible des petites maisons d'édition, car ils mettent le paquet sur le visuel. Déjà pour Le sabre de sang, fantasy française de Thomas Geha, ils avaient fait appel à l'école des beaux-arts de Rennes. Le projet Bleiberg se dote lui aussi d'un beau visuel. Seul bémol : une typo un peu pâle et donc pas très lisible sur la 4e de couverture.
Donc bravo et bonne continuation à la fois à Critic mais aussi à David S. Khara qui a également sorti aux éditions Rivière Blanche un polar fantastique vampirique. Un auteur à suivre.

Commander au 0466741186 David S. Khara 
Le projet Bleiberg
(10/18 Domaine Policier)

9782264054647

Mots-clés : aventures, complot, deuxième guerre mondiale, manipulations génétiques, nazisme, road-story

Commenter cet article

pyrausta 08/05/2013 14:38


Je viens de le commander grâce à la chronique d'un de mes bloggueurs préférés Oncle
Paul 

gridou 20/11/2010 16:47



réponse au petit jeu:


pas trouvée....



Herveline 20/11/2010 18:06



Il s'agit de Brian Stableford, auteur de SF américain, né en 1948. P190, le nom d'un pilote. Khara l'écrit avec 2 b.



mic 14/11/2010 16:20



Bonjour Herveline,


Gérard Collard ne sait pas trompé, mais vous avez raison de spécifier qu'il est inutile de faire des comparaisons, Khara ne ressemble pas à Thilliez et vice et versa ... et c'est tant mieux!


Pour en revenir au "Projet Bleiberg" l'auteur se révèle être un véritable conteur; il met sa plume au service d'une histoire romanesque et s'adresse aux amateurs de bonne littérature populaire.
Il répond à la demande de beaucoup de lecteurs, qui en ce moment veulent "s'évader" tout en apprenant quelque chose, comme c'est le cas ici, par le biais de l'Histoire.


Je pense qu'iI  faut ramener le public, notamment les jeunes à la lecture ... et je reste convaincu que c'est uniquement par le biais de la littérature populaire qu'on peut y arriver, mais
peut-être que je me trompe?


Il y a beaucoup trop de gens qui se servent du livre, pour raconter leur "petit moi intérieur" et souvent cela ne nous regarde pas. ..


Alors bravo! à votre librairie "Soleil Vert" de défendre ce livre, i"Le projet Bleiberg" peut être lu par toutes les générations, aussi bien par un public féminin que masculin, c'est ce qui fait
tout son intérêt!  et surtout peut faire l'objet d'un très beau cadeau pour les fêtes de noël.


Je viens de découvrir votre blog à l'instant, et sûr que je vais m'y promener dorénavant avec grand plaisir. Amitiés, MIC.



Herveline & Dom 15/11/2010 06:24



Merci Mic. Voilà un commentaire qui fait très plaisir. Les encouragements sont toujours les bienvenus. Tout comme
pour Khara et son livre, de petites librairies et jeunes de surcroît (à peine 2 bougies) comme la nôtre ont besoin de soutien. J'espère que nos conseils de lecture, continueront à capter
l'attention de nouveaux venus et que ces derniers, comme vous, aurez plaisir à échanger aussi les vôtres.



gridou 12/11/2010 11:06



réponse au petit jeu:


heu...je vais y réfléchir mais je ne suis pas du tout douée en SF...


 



gridou 11/11/2010 22:44



lu et commenté chez moi. J'ai mis un lien vers soleil vert.


C'est vrai qu'on dit tous un peu la même chose (c'est aussi pour ça que je n'aime pas faire de résumés chez moi), mais j'ai l'impression d'être la seule à avoir trouvé qu'il y avait beaucoup
d'humour dans ce livre. ça commence à m'inquiéter un peu d'ailleurs.


C'est vrai que c'est un bon polar et replacé dans le contexte (auteur français pas très connu, petit éditeur), ça donne vraiment envie de le soutenir...ça vaut largement des tas d'autres livres
plus connus!



Herveline 12/11/2010 09:15



C'est vrai qu'il y a un peu de pastiche et des refs évidentes. Tiens un petit jeu : sauras-tu retrouver le nom d'un célbèbre auteur de SF glissé parmi les figurants du roman : nom et rôle dans le
livre ...