David Lindsay - Un voyage en Arcturus (1920)

Publié le par Herveline

David Lindsay - Un voyage en Arcturus (1920)Quatrième de couverture
Londres, années 20. Au cours d'une séance de spiritisme, un étrange personnage fait soudain irruption dans la pièce au moment même où se matérialise le spectre, qu'il « tue » sans autre forme de procès. Pour toute explication, il invite Maskull, l'un des assistants, à le suivre jusqu'à son observatoire et lui propose de l'envoyer, à bord d'un étrange vaisseau de cristal, sur une planète où il pourra rencontrer le « maître de tout ».
Ainsi commence pour Maskull, catapulté dans un décor d'une beauté inouïe, parmi les êtres les plus improbables, une aventure qui va d'heure en heure à la fois l'éclairer sur lui-même et épaissir le mystère de sa présence en ces lieux.
Un voyage au fond de l'âme humaine, un classique de la littérature anglaise, l'œuvre d'un authentique génie visionnaire.

David Lindsay (1987-1945), écrivain anglais, est surtout connu pour le présent ouvrage (son premier roman), paru en 1920. A part un roman historique, l'ensemble de son œuvre se nourrit à la même source d'inspiration baroque et allégorique.

Gifsv25.gif Ce roman écrit en 1920 n'est pas un roman de science-fiction au sens technologique du terme. Le voyage intersidérale qui envoie Maskull sur le satellite Tormance, en orbite autour d'Arcturus ne prend que quelques lignes et le procédé technique reste assez vague. D'ailleurs, il est évoqué aussi une "téléportation" sous forme de projection astrale que certains protagonistes utiliseront. Il s'agit donc plutôt d'un voyage initiatique dans un monde aussi merveilleux que métaphorique qui fait appel à une grande part de psychisme et de psychologie. Comme tous ces récits datant d'avant le début de la conquête spatiale, Un voyage en Arcturus vaut surtout pour ces descriptions fabuleuses de la faune, de la flore mais aussi des autochtones de la planète lointaine. L'imagination aussi des noms des lieux, des personnes sont assez drôles. Dans cette quête fabuleuse où bien et mal s'opposent continuellement - qui inspira C.S. Lewis pour sa Trilogie Divine - Maskull rencontre une floppée de personnages des plus divers, il traverse des paysages aux couleurs insoupçonnées. Et au terme de ce voyage extraordinaire, il aura acquis une somme colossale de connaissance et comprendra enfin pourquoi il devait effectuer ce périple.
A noter aussi une très belle couverture de Florence Magnin qui aspire à un monde merveilleux et utopique.

Commander au 0466741186  David Lindsay
Un voyage en Arcturus (A voyage to Arcturus)
(Présence du futur)

9782207502075

Mots-clés :  aventure, planet-opera, roman initiatique

Commenter cet article

Spooky 13/01/2010 11:24


Ah, moi qui aimes bien lire des oeuvres "anciennes", je ne connaissais pas ce texte. A l'occasion je jetterai un oeil dessus, merci pour la chronique :)


Herveline 14/01/2010 06:51


Je l'ai découvert aussi, au milieu d'un lot récupéré. En faisant quelques recherches on s'aperçoit que c'est surtout sur les sites anglais qu'on en parle. En France, encyclopédies papier comprises,
il n'y a rien : à peine deux lignes dans l'Encyclo Visuelle de la SF, rien dans le Versins... bref, le genre de bouquins qu'on ne découvre qu'en tombant dessus par hasard. Une chance déjà qu'il ait
été traduit et plus encore en Présence du futur.