Ayerdhal - Demain, une oasis (1991)

Publié le par Herveline

Ayerdhal - Demain, une oasis (1991)Quatrième de couverture
Un thriller sombre et bouleversant à redécouvrir d'urgence !
Il était moitié médecin moitié technocrate, à Genève. Il avait un nom. Il n'en a plus : on le lui a retiré un soir, avec le reste de son existence. Une limousine devant, une derrière, un coup de freins, des portières qui claquent, un pistolet-mitrailleur, deux baffes bien assenées, une cagoule, des jours dans une cave sous perfusion et somnifères... Normal pour un kidnapping ! C'est au réveil que ça commence à clocher, quelque part dans un désert africain, à côté d'un vieillard gravement gangrené, quand un commando humanitaire lui confie la responsabilité médicale du village dans lequel il l'abandonne...
Né en 1959 dans la région lyonnaise où il vit, auteur de plus de vingt romans et recueils, Ayerdhal est lauréat du prix Ozone pour Chronique d'un rêve enclavé, du prix Tour Eiffel pour Etoiles mourantes (en collaboration avec J-C Dunyach) et à deux reprises du Grand Prix de l'Imaginaire pour Demain, une oasis et Transparences, thriller également lauréat du prix Polar Michel Lebrun.

Gifsv25.gifIncontournable ! Imaginez ce livre écrit il y a seulement une vingtaine d'années dont le scénario projetait notre terre au XXIIIe siècle. Ce qui vous sautera aux yeux et c'est aussi sûrement ce qui a poussé les éditions du Diable Vauvert à le réédité (il était d'abord paru en 1991 dans la collection Anticipation) c'est son incroyable interférence, seulement 20 ans après, avec la réalité d'aujourd'hui. Alors qu'est-ce que Ayerdhal imaginait pour dans deux siècles : une Afrique en rupture totale avec le reste du monde, délaissée, ignorée, écrasée, de temps à autre supportée pour se donner bonne conscience. De terrorisme : humanitaire et écologique puisque la seule manière d'apporter de l'aide aux miséreux c'est de kidnapper les médecins, les ingénieurs et techniciens et de les mettre face à cette monstrueuse réalité dont ils n'ont cure, d'obliger leur conscience à s'ouvrir à la misère grandissante du  tiers-monde. De politique, de magouilles, de mystifications scientifiques. L'espace reste encore à conquérir. Et tous les moyens se tournent vers ce besoin constant de progrès. Mais qu'en est-il alors de ce désert qui ne demande qu'à se transformer en oasis pour peu qu'on en donne les moyens aux pays concernés. Comment peut-on se tourner vers les étoiles quand il y a encore tant à faire sur Terre. Car dans le futur (présent) d'Ayerdhal on met en branle le plus ambitieux  des projets, et les médias s'extasient de cette fabuleuse entreprise qu'est la terraformation de Mars et de Vénus... tandis que l'Afrique, elle, crève de faim à quelques milliers de kilomètres.
Demain, une oasis, est reconnu comme étant un des meilleurs romans français de ces 20 dernières années. Outre qu'il aborde des sujets très actuels, il met en scène des personnages complexes, à la psychologie exacerbée par les paradoxes. Les objectifs, les revendications, les rebellions, justifient-ils les moyens utilisés ? En 180 pages, Ayerdhal dresse un profil juste et implacable d'une humanité décadente qui s'exerce continuellement à creuser de plus en plus le fossé entre les plus forts/les plus riches et les plus faibles/les plus pauvres. Une dystopie hyperréaliste à l'aube d'un XXIe siècle déjà perverti.

Commander au 0466741186  Ayerdhal
Demain, une oasis
(Au diable vauvert)

9782846261173

Mots-clés : Afrique, conquête spatiale, dystopie, environnement, politique-fiction, terrorisme, tiers-monde

Commenter cet article