V.K. Valev - Le Mauve Empire (2009)

Publié le par Soleil Vert - Herveline

V.K. Valev - Le Mauve Empire (2009)Quatrième de couverture
Séverin Desjaunes mène une vie effrénée. Jeune ingénieur de la firme Fun Technologies, il se rend dès la nuit tombée dans l’hôpital où il exerce son talent de magnétiseur, à la demande d’un ami – le docteur Pravédine. Pourtant, le don surnaturel dont bénéficie Séverin ne semble pas suffisant pour venir en aide à la seule personne qu’il souhaite vraiment guérir : sa femme, Arline, qui souffre d’une variante super-résistante de la tuberculose. Afin d’essayer de sauver son épouse, le jeune homme doit remonter jusqu’à l’origine de son pouvoir. Commence alors un voyage dans un monde où rien ne semble être ce qu’il paraît, où les médecins sont des tueurs, où les vampires sauvent la vie, et où la mort n’est qu’un passage. Finalement, c’est au sein de ce chaos, quand les notions d’opposition et de complémentarité s’effondrent, qu’une vie et une humanité nouvelles prendront forme.
Le Mauve Empire est un roman futuriste qui ravira les fans de science-fiction ainsi que les férus d'histoires de vampires modernes. Sous la plume espiègle de l'auteur, laissez-vous déshumaniser par ce monde fascinant de technologie et de bestialité au côté de personnages désaxés et ambivalents. Surprenant et inclassable ! Le Mauve Empire est le premier roman de V.K. Valev, auteur français d'origine bulgare, qui a déjà eu l'occasion de se faire remarquer en publiant de nombreuses nouvelles en français, en anglais et en bulgare dans des revues et des fanzines. Une de ses nouvelles, publiée dans Solaris, a été nominée au Prix Rosny en 2007.

Pour commencer, une petite présentation des éditions du Petit Caveau. Créée dans l'année, elle s'est donné comme ligne éditoriale la publication d'histoires de vampires sous toutes leurs formes :
romans, novellas, poèmes, recueils de nouvelles, recueils d'illustrations. Le Mauve Empire est donc le premier roman à paraître et il est appréciable qu'il soit autant décalé de l'image traditionnelle du vampire, car pour se distinguer, il fallait clairement être novateur et c'est exactement le cas avec le roman de Valev. Enfin... novateur, peut-être pas complètement, mais presque.
Deux choses sont à noter : d'abord l'ambiance SF cyberpunk dans un futur proche avec ses nouvelles technologies - domotique, intelligence artificielle et autres nanotechnologies - qui vous happe rapidement, ensuite le vampirisme sous forme virale - déjà exploité par Dan Simmons dans Le fils des ténèbres ou par Winterfeld dans V-Virus - qui modernise le mythe, l'ensemble donnant un roman techno-gothique décapant, original, surprenant.
Un pari donc osé mais honorablement relevé : il surprendra le lectorat vampirique classique et intéressera un public moins enclin au fantastique pur qu'aux formes interactives qu'il peut avoir avec la science et notre civilisation moderne et technologique. On admettra quand même que le roman se découpe en deux parties sensiblement imbriquées l'une dans l'autre qui distinguent un début de roman plutôt scientifique - même si magnétisme et don de guérison y sont fortement évoqués - d'une seconde partie bien plus ancrée dans le folklore vampirique et gothique.
J'avoue ne pas avoir toujours bien compris le processus viral et les liens avec le magnétisme et le don de guérison que le héros possède au début du roman. Néanmoins, cette relecture du mythe est captivante.
A noter aussi des paragraphes entièrement construits sur l'enchaînement de titres de livres. Cela m'a d'abord interpellée comme un simple hasard puis la multiplicité de l'exercice m'a confortée dans cette petite trouvaille sympathique qui rend hommage à ce qu'on peut supposer être des références importantes pour l'auteur. Voir par exemple page 200, mais il y en a avant et compte tenu de l'épilogue qui se lit entièrement ou une ligne sur deux avec un message contraire, on peut supposer que Valev a glissé bien d'autres messages subliminaux pas si anecdotiques que ça. Donc si vous lisez cette critique avant d'aborder Le Mauve Empire, vous êtes avisé d'une lecture qui peut aussi être une chasse aux trésors ou un jeu de piste, littéraire et stylistique.
La couverture réalisée par Véronique Thomas est magnifique. Elle mêle fantastique, gothique et circuits informatiques à merveille. Mais je dirai qu'elle doublement trouvé son sens à mes yeux après lecture... même si je la trouvais déjà très hypnotisante.

V.K. Valev
Le Mauve Empire
(Petit Caveau)

9782953389203

Mots-clés : cyberpunk, don, intelligence artificielle, légende, magnétisme, médecine, mythe, nanotechnologie, vampire, virus

Commenter cet article

Lotorié 13/10/2009 13:53


Que dire, que dire ! Un premier roman exceptionnel pour une nouvelle maison d'éditions. Tout d'abord, la qualité du livre en lui-même et surtout de la couverture m'ont bluffés! Le travail de
Véronique Thomas est tout simplement superbe. Venons-en au contenu : une pincée de vampires, quelques gouttes de fanatisme, une grosse cuillère de science fiction, un zeste d'interrogations
psychologiques, quelques personnages pas très catholiques. Mélangez, secouez très fort et vous obtiendrez un cocktail détonnant de SF vampirique, où les gentils ne sont pas toujours gentils, et les
méchants pas vraiment méchants, où les médecins ne donnent pas forcément la vie et où le héros deviendra ... Pour connaître la suite, foncez lire cette oeuvre surprenante. Vous ne serez pas
déçus.