Olafur Haukur Simonarson - Le cadavre dans la voiture rouge (1997)

Publié le par Dom

Quatrième de couverture
Jonas Halldorsson, abandonné par sa femme et privé de sa fille, se retrouve dans une bourgade d'Islande où son employeur l'a envoyé enseigner pour se débarrasser de lui. Il semble voué à vivre dans un paisible ennui. Mais Jonas est moins attiré par ses élèves qu'intrigué par les activités étranges et troubles du clan qui règne secrètement sur le village. C'est alors que l'on découvre un cadavre dans les eaux du port, celui de l'instituteur qu'il est venu remplacer...

Qu'est-ce qui nous plait tant dans les romans noirs Islandais, Suédois ou autres scandinaves ? Est-ce la fascination que l'on ressent pour des sociétés, des paysages, des atmosphères si différents des nôtres, et pourtant si proches ? (à deux ou trois heures d'avion !). En lisant ce roman, vous voyagerez au cœur de l'Islande profonde, à la rencontre de personnages saisissants de mystère, d'authenticité. Olafur Haukur Simonarson, ce nom imprononçable et impossible à retenir saisit quand même toute notre attention, tant il brosse un tableau à la fois subtile, réaliste des situations et des caractères, et tant il a su également tisser une intrigue dans laquelle le lecteur glisse doucement, et pour ainsi dire en toute simplicité. Quoi de plus banal en effet que l'histoire d'un homme divorcé, vaguement alcoolique, qui se retrouve muté dans une région inconnue ? On imagine « l'étranger » qui descend la grand-rue, valise à la main, et sur le passage duquel les volets se ferment. Très vite, on ressent une vague inquiétude à le voir débarquer comme ça dans un « autre monde ». Qui sont ces gens ?, qu'attendent-ils de lui ? Qu'ont-ils fait de son prédécesseur ?...

Commander au 0466741186  Olafur Haukur Simonarson
Le cadavre dans la voiture rouge (Líkið í rauða bílnum)
(Points Roman Noir)

9782757812006

Mots-clés :  enseignement, dépaysement, folie, intégration, Islande, mutation, polar, scandinavie

Commenter cet article

SBM 07/06/2009 18:02

C'est vrai que le polar scandinave envahit les étagères de nos libraires depuis un certain temps. Je n'ai lu qu'Indridason pour l'Islande et Larsson pour la Suède, mais le dépaysement est total (les palmiers en moins !) et les intrigues très intéressantes. J'aime bien les ambiances, moi qui suis pourtant une adepte du soleil !