Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Alain BlondelonAlain Blondelon vient de publier son premier roman, Onde de choc, chez Rivière Blanche. Il avait déjà participé à un recueil de nouvelles en hommage à l'univers de Cal de Ter de son idole P.J. Hérault chez le même éditeur et entend bien continuer sur sa lancée.

Herveline Bonjour Alain, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?
Alain Et bien en quelques mots, Je suis né à Paris où j'y ai fais des études d'électronique (rue de la Lune, ça ne s'invente pas !), puis d'informatique au CNAM.
Je suis marié et j'ai trois enfants.

Herveline Depuis quand écris-tu et comment es-tu venu à la SF ?
Alain J'ai vraiment commencé à écrire à l'adolescence et tout de suite, mon choix s'est porté sur la SF.
Lorsque j'étais en classe de quatrième, il fallait choisir un livre, le lire (naturellement) et en faire un commentaire. Pour ce faire, j'avais opté pour La guerre des mondes de H.G.Wells dont j'avais vaguement entendu parler. Ce fut la révélation.
Ensuite, j'ai connu la fameuse collection "Anticipation" du Fleuve Noir avec Hors contrôle de P.J.Hérault (qui est une de mes deux idoles, l'autre étant bien entendu Gilles Thomas avec sa trilogie : L'autoroute sauvage, La mort en billes et L'île brulée)

Herveline Pourquoi un premier roman post-apocalyptique ?
Alain Je dois avouer que j'aime ce genre de roman. Seulement la plupart du temps l'apocalypse s'est déjà produite. Un des rares romans qui traite de ce sujet est Le dernier pilote de P.J.Hérault. J'avais envie de traiter ça, à ma façon. Des personnes ordinaires, confrontées à une situation extraordinaire et irréversible. C'est ce côté définitif qui fait émerger le vrai caractère des personnages et les fait évoluer. J'espère avoir réussi cela.

Herveline Ton personnage principal s'appelle Alain. T'es-tu projeté pour essayer de voir comment tu te comporterais dans une situation similaire ?
Alain Forcément, quand on écrit, il y a un peu de l'auteur dans son personnage et dans mon cas, il y en a beaucoup ! Je crois que je tenterai de faire sensiblement ce que j'ai écrit.

Herveline Tes personnages se déplacent beaucoup : Bourgogne, Bretagne, Morvan. Sont-ce des régions que tu apprécies ?
Alain Non seulement j'apprécie le Morvan et la Bourgogne, mais j'y ai une maison et je connais bien les endroits que j'ai décrits. Toute une branche de ma famille en est originaire et j'y garde de nombreuses attaches. Et puis, mon ami Lionel habite vraiment à Gueugnon !

Herveline Bien que tortueuse, l'explication scientifique qui évoque une interaction entre ondes spécifiques, « ondes cérébrales » et « relais répartis sur toute la planète » pourraient faire penser aux effets néfastes de nos téléphones portables. Que penses-tu de toutes ces nouvelles technologies et de leur place dans notre quotidien ?
Alain Ayant fait électronique, je suis mal placé pour dénigrer ces nouvelles technologies, mais tout de même, je pense qu'il faut les consommer avec modération. Nous baignons littéralement dans les ondes et avec les téléphones, la fréquence s'est considérablement élevée. On doit friser les micro-ondes, non ?

Herveline Sur l'île (d'Yeu), la vie se réorganise finalement pour tendre vers une vie idéale, autogérée, utopique. Mais dans la vraie vie, comment vois-tu le monde d'aujourd'hui ? Et comment l'imagines-tu évoluer ? As-tu un idéal en tête ?
Alain Ai-je un idéal ? Franchement, je ne sais pas. Toujours est-il que j'aimerais un monde sans violence, sans haine ni guerre. Un monde où on pourrait laisser sa porte de maison ouverte. À bien y réfléchir, je suis un utopiste !

Herveline As-tu d'autres projets d'écriture en cours que nous pourrions soutenir le moment venu ?
Alain De nombreuses personnes ont vraiment aimé Onde de choc, notamment ces alternances de scènes violentes et ces moments plus doucereux où les personnages deviennent attachants au fil du récit, et m'ont contacté pour me demander une suite. Je n'avais pas vraiment prévu cela mais après en avoir discuté rapidement avec Philippe Ward, mon éditeur, ce dernier m'a dit : Banco !
Seulement Onde de choc a les défauts d'un premier roman. Je vais donc m'attacher à gommer tout ça pour tendre vers un récit toujours aussi fluide mais avec une meilleure maitrise, tout en gardant mon style.
Avant de me lancer dans la suite d'Onde de choc, j'avais commencé à écrire un roman policier fantastique. J'avais dans l'idée de créer un personnage de détective privé spécialiste des cas les plus étranges, intervenant là où la police ne peut plus, ou ne sait plus agir sans copier les X-Files. Dès que je peux, je m'y remets.
Par ailleurs, j'ai un autre roman déjà terminé qui attend patiemment dans un tiroir. C'est du space-opera dans le plus pur style SF publié par Rivière Blanche.

                                                       Interview réalisée en mai 2009 par Herveline

Bibliographie
Nouvelle
2007 - Le fugitif dans Retour de Cal de Ter (Rivière Blanche)
Roman
2009 - Onde de choc Rivière Blanche

Tag(s) : #INTERVIEWS, #SCIENCE-FICTION, #BLONDELON

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :