Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quatrième de couverture
New York, début du xxe siècle : les bâtisseurs de gratte-ciel et les ouvriers du métro œuvrent inlassablement pour donner forme à Big Apple. Parmi ces travailleurs qui risquent leur peau au quotidien, Nathan Walker, un terrassier de 19 ans qui construit le tunnel de la ligne Brooklyn-Manhattan. New York, fin du xxe siècle : des milliers de sans-abri vivent dans les entrailles du métro. Parmi eux, le mystérieux Treefrog, dont la vie n'est pas sans lien avec celle de Nathan Walker... À la fois chant d'amour adressé à New York et mise en perspective historique de l'ingratitude d'une ville à l'égard de ceux qui la façonnèrent, Les saisons de la nuit est un roman bouleversant sur ces déchets du capitalisme que sont les sans-abri. Un grand roman urbain, un grand roman humain.

Colum Mc Cann a fait le pari de situer son roman dans les profondeurs de la ville, là où les vivants côtoient les morts, les rats, la boue et le noir absolu. Il réussit à donner des couleurs vives à son récit en permanence malgré la tristesse de décors en noir et gris. Ses personnages se croisent, s'aiment parfois, se déchirent souvent, et s'autodétruisent aussi. Ils n'ont pas d'avenir et leur quotidien s'inscrit sur fond de racisme, de labeur, de drogue, de vengeance, de saleté et de désespoir. Un roman très marquant sur la dureté de cette vie et le manque de reconnaissance pour ceux qui ont bâti cette ville.

Colum Mc Cann
Les saisons de la nuit (This side of brightness)
(10/18)

9782264029508

Mots-clés : historique, mariages mixtes, métro, New-York, roman noir, sans-abris, tunnels, USA

Tag(s) : #USA, #SOCIAL, #HISTORIQUE, #LITTÉRATURE, #NEW-YORK

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :