Grégoire Hervier - Zen City (2009)

Publié le par Soleil Vert - Herveline

Grégoire Hervier - Zen City (2009)

Grégoire Hervier - Zen City (2009)

Quatrième de couverture
"Bienvenue à Zen City !
Grâce à notre programme Global Life®,
la vie clés en main, profitez de tous
nos services et travaillez dans un environnement
idéal, naturel et sécurisant."
Dominique Dubois, cadre trentenaire remarquablement moyen, s'installe plein d'espoir à Zen City, paradis high-tech où, grâce à la puce dont chacun est doté, on peut avoir un réfrigérateur toujours plein sans jamais aller au supermarché et être protégé 24 heures sur 24 sans même s'en rendre compte. Mais quand sa jolie collègue est assassinée chez elle, quand il devient la proie de hackers qui cherchent à miner de l'intérieur la Ville Transparence, sa vie en prépayé bascule...
Ce livre est son journal, le témoignage d'un des rares rescapés de ce que l'on a appelé la « Tragédie de Zen City ».

Après Scream Test, Prix Méditerranée des lycéens et Prix Polar derrière les murs 2007, Grégoire Hervier revient avec un cocktail explosif d'humour et de suspense, tout à la fois satire de notre société de consommation et redoutable thriller d'anticipation.

Si vous avez apprécié Scream Test, n'espérez pas retrouver l'ambiance trash du slasher qui a rendu célèbre Grégoire Hervier. Effectivement, c'est dans un tout autre genre que s'exprime l'auteur qui n'hésite pas à emprunter aux moyens de communication actuels le style blog et journalistique très prisé sur internet. Et cela va presque de soi, puisque son sujet ici, c'est justement l'utilisation des nouvelles technologies pour notre plus grand bien. Et oui, dans le meilleur des mondes à la sauce Zen City, tout semble d'une facilité et d'une efficacité à toute épreuve. Si bien que durant les deux tiers du livre, vous vous demanderez bien à quoi sert cette histoire, si banale, autant que peut l'être aussi son héros, si transparente, si peu intéressante... Et pourtant. L'auteur de Scream Test ne pouvait pas nous avoir servi un roman aussi futile.
Non. Car tout est en subtilité, en non-dits, presque comme des images subliminales qui, peu à peu, s'insinueraient en vous pour vous rendre justement complètement indifférents aux moindres activités subversives. Et évidemment, le dernier tiers se révèlera à vous comme une évidence latente, presque téléphonée. Si le message est de nous prévenir des déviances technologiques auxquelles nous pourrions être confrontés dès aujourd'hui notamment pour manipuler nos pulsions consommatrices, on pourra regretter que la trame du récit suive des codes déjà traités dans les grands classiques dystopiques d'hier (Fahrenheit 451, Le meilleurs des mondes, 1984), aussi, s'il n'était ces quelques éléments scientifiques, cette touche de polar et une fin ouverte bien à propos, le roman serait resté un peu en dessous de nos attentes.
Ce livre pourrait être une très bonne initiation aux textes de contre-utopie pour ceux qui voudraient avoir un aperçu de notre proche futur sans pour autant être déstabilisés par des romans apocalyptiques tel que La Minute prescrite avant l'assaut de Jérôme Leroy.

Grégoire Hervier
Zen City
(Pocket SF)

9782266221986

Mots-clé : consommation, dystopie, manipulation, technologie, ville

Commenter cet article