F.P. Nicol - Out of my body/Par-delà le ciel (2008)

Publié le par Soleil Vert - Herveline

F.P. Nicol - Out of my body/Par-delà le ciel (2008)Quatrième de couverture
A la conquête des planètes !
Un concept original : de la science-fiction sous forme de dialogues.

K - Vous devez comprendre que l'être humain est enfermé dans une prison à double enceinte.
"La première est ce corps dans lequel l'évolution du vivant a placé le cerveau."
"La seconde est l'endroit où ce corps est situé dans l'espace, la Terre elle-même isolée dans un océan sidéral illimité pratiquement infranchissable."

Après une carrière de pilote de chasse dans l'Armée de l'Air et un premier livre sur l'aviation paru en 2002, F.P. Nicol, passionné de sciences de l'espace (astronomie, astrophysique), de paléologie, de paléoanthropologie et aussi de géologie se plonge dans l'écriture de Out of my body. Il a du approfondir de nombreuses de ces sciences et d'autres encore afin de donner habilement naissance à ce premier roman de science-fiction.

Ils sont cinq à s'entretenir successivement. Ce sont ceux qui partiront pour l'espace à bord du vaisseau Spirit-of-Columbus, le directeur de mission et le psychologue assigné. En effet, en cette période que nous supposons être la fin du XXIème siècle, la pollution contraint les hommes à coloniser d'urgence de nouvelles planètes (exoplanètes). Or, malgré les avancées technologiques, les voyages dans l'espace profond ne sont toujours pas maîtrisés. Les contraintes liées au temps et aux corps (avec son encombrement et son poids) obligent à réfléchir autrement sur les possibilités viables d'amener l'humanité à se déployer ailleurs que dans le système solaire. Ainsi, l'énigmatique organisme GAIA prépare-t-il la mission OverSky qui consiste en l'envoi d'un vaisseau spatial dont les membres de l'équipage composé initialement de deux hommes et d'une femme devront accepter d'abandonner leur corps, au profit de leurs cerveaux qui, seuls, voyageront. Ils seront extraits par des robots-chirurgiens, placés dans des noobulles et régénérés par des cellules souches durant des siècles.
Un roman qui ne manque pas d'intérêt. D'abord par sa forme dialoguée qui exclut toute narration, ensuite par son sujet auquel on adhère très vite. Les échanges sont très vivants, suffisamment explicites pour que l'imagination recrée un décor ou des situations autour des personnages. La teneur des dialogues s'oriente vers la science, certes, mais aussi vers la philosophie et l'éthique mais rien dans la forme qui soit inaccessible. Autant dire que l'ensemble se lit agréablement, d'une traite et que, pour une fois, aucune coquille n'est à signaler dans un roman autoédité. De plus, le parti pris de ne raconter que la préparation du voyage tout en projetant assez loin dans le futur les extrapolations scientifiques et évolutives du projet donnera sûrement l'envie à l'auteur d'y donner une suite ; une porte entre-ouverte mais qui ne s'avère pas nécessaire non plus, tant le roman se suffit à lui-même, bien cadré dans son scénario.
Il y a néanmoins quelques faiblesses, comme certaines redondances dans les dialogues qui apparaissent surtout vers la fin. Il y a aussi des échanges très cul-culs sur l'amour et des tournures de phrases propres aux québécois. Le contre-pied, ou le pied-de-nez, est de nous offrir des mots savoureux, drolatiques, mettant un peu de légèreté dans ces pages.
Il y a donc clairement une maturité littéraire à atteindre, surtout face au monde sans concession des critiques et des éditeurs, mais c'est un premier roman plutôt bien mené, un vol d'essai sans trop d'encombre pour cet ancien pilote de chasse qu'est F.P Nicol.

F.P. Nicol
Out of my body/Par-delà le ciel
(Le Manuscrit)

9782304015447

Mots-clés : cerveau, éthique, philosophie, psychologie, sciences, science-fiction, scénaristique, voyages spatiaux

Commenter cet article

Pascal 23/02/2009 19:10

F.P. Nicol n'en est pas à sa première oeuvre, il a écrit une autobiographie romancée : "Les ailes noires du porteur de guerre" situé pendant la guerre d'Algérie... Très réussi .