Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jacques Spitz - L'agonie du globe (1935)Quatrième de couverture
Nous vivons en ce moment les jours les plus extraordinaires de l'Histoire de notre planète. Aujourd'hui, c'est à l'humanité du XXe siècle qu'il est donné de pouvoir assister à une invraisemblable évolution astronomique de notre planète. Si incroyable que la chose puisse paraître, il est excessivement probable que l'on ne peut plus maintenant parler de la Terre au singulier, mais que notre planète, sous l'effet de causes inconnues, s'est sectionnée suivant un plan perpendiculaire à l'équateur, faisant de notre globe deux moitiés dont l'une porte l'Ancien, l'autre le Nouveau Monde. A l'heure actuelle, c'est une terre dédoublée qui gravite dans l'espace, et ses deux moitiés, encore que baignées dans la même atmosphère, sont séparées par une distance d'une cinquantaine de kilomètres. Un fossé d'azur nous sépare de l'Amérique. Ce fossé va-t-il s'accentuer ? Allons-nous voir au cours de leurs révolutions respectives, l'une des deux moitiés de notre globe percuter la Lune ?

Jacques Spitz (1896-1963) publie son premier roman L'agonie du globe, présentement réédité, en 1935. Suivront dix années d'activités fécondes avec d'étonnants romans où la rigueur scientifique s'allie à l'imagination la plus brillante. Citons parmi les principaux titres : L'homme élastique. Les évadés de l'an 4000, La guerre des mouches. L'œil du purgatoire. La parcelle Z, Les signaux du Soleil.

Sous la forme journalistique que l'on retrouvera plus tard pour décrire La guerre des mouches - les médias tenant aussi une grande place dans Les signaux du soleil -  Jacques Spitz évoque une terre scindée en deux hémisphères par une catastrophe géologique. Dans un quotidien de frayeur d'abord, d'inquiétude et de questionnement ensuite, c'est toute l'humanité qui est remise en question. La fin du monde proche étant chroniquée avec le sarcasme et l'ironie propre à son auteur, toujours prompt à une critique acerbe de l'espèce humaine.

Jacques Spitz
L'agonie du globe
(Septimus)

Mots-clés : catastrophe, fin du monde, journalisme
, science-fiction

Tag(s) : #SCIENCE-FICTION, #LUNE, #SPITZ, #FIN DE L'HUMANITÉ, #CATASTROPHES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :