Robert Merle - Un animal doué de raison (1967)

Publié le par Soleil Vert - Herveline

Robert Merle - Un animal doué de raison (1967)Quatrième de couverture
"Bi et Fa, les deux dauphins, le regardaient, ni amicaux, ni hostiles
- Eh bien, Bi, dit Sevilla, tu ne dis rien ?
- Maintenant, je ne parle plus. Maintenant je nage.
- Pourquoi ?
- Je ne veux plus parler la langue des hommes.
- Moi non plus, dit Fa tout d'un coup.
- Pourquoi ? dit Sevilla en se tournant vers lui.
Fa ne répondit pas.
- Pourquoi, Bi ?
Bi le regarda alternativement de l'œil droit puis de l'œil gauche... Elle dit d'une voix criarde, nasillarde et parfaitement distincte.
- L'homme n'est pas bon"

Prix Goncourt en 1949 avec Week-end à Zuydcoote, Robert Merle, né en 1908, a effectué quelques incursions mémorables dans la littérature de science-fiction avec Un animal doué de raison, Malevil ou Les hommes protégés, unanimement considérés comme des chefs-d'œuvre de finesse et d'intelligence.

Alors qu'une troisième guerre mondiale se profile, les services secrets s'intéressent de très près aux travaux d'un chercheur qui tente de communiquer avec les dauphins. Ce dernier, peu enclin à la politique intérieure, ne comprendra que tardivement les implications militaires que ses avancées scientifiques vont servir. Ecrit en 1967, à l'aube de la guerre du Viêt-Nam, cette œuvre de Robert Merle qui s'aventure sur le terrain de l'anticipation et de la politique-fiction, est un trésor de réflexions.

Commander au 0466741186  Robert Merle
Un animal doué de raison
(Folio)

9782070377794

Mots-clés : animal, dauphin, politique-fiction, science-fiction

 

Commenter cet article

Alice 22/11/2008 08:55

Une excellente réflexion sur le détournement des travaux scientifiques par le politique et le militaire.

Herveline 22/11/2008 15:07


Oui, c'est évidemment ce qui fait toute la force du roman. Il y a un arrière goût de frustration d'ailleurs, à ne pas pouvoir intervenir, à subir les déviances de nos politiques et scientifiques.
Au delà de ça, c'est surtout bien humain. Même les inventions initialement très pacifiques ne manquent pas d'être récupérées et exploitées par l'armée. L'inverse existe mais c'est plus rare.
Dommage que le goût du pouvoir pousse autant de gens à la bêtise et à la cruauté. Soleil Vert ne changera pas le monde mais contribuera par sa voix à l'indignation générale
envers ces pratiques inacceptables !!! Je ne me suis pas trop égarée ? hihihi