Edogawa Ranpo - La chambre rouge (1925)

Publié le par Soleil Vert - Herveline/Dom

chambre-rouge1.jpgQuatrième de couverture
On retrouvera dans ces cinq récits la même atmosphère et le même goût pour les mises en scène fantastiques et obsessionnelles que dans La Proie et l'ombre : une logique implacable qui fait du crime une voie esthétique, où s'entremêlent perversions sexuelles, cruauté raffinée, manies et délires mentaux.

Edogawa Ranpo (1894-1965) doit son génie à l'influence d'Edgar Allan Poe, qu'il admirait et dont il a utilisé la transposition phonétique de son nom pour créer son propre pseudonyme. Il a été aussi influencé par Maurice Leblanc et Conan Doyle, des grands maîtres de l'énigme et du mystère. Il est considéré comme le fondateur de la littérature policière japonaise. Il a écrit une trentaine de romans et une quarantaine de nouvelles mais aussi quelques récits pour la jeunesse autour du polar. En 1947, il crée l’Association des écrivains policier du Japon.

Ce recueil de nouvelles est une pure merveille et un enchantement de lecture à chaque page ! Il permet d'apprécier l'at de la chute chez l'auteur. Les histoires se déroulent d'une manière si fluide que l'on a envie de se lancer dans l'écriture, et les idées sont si inventives que l'on se demande où une telle imagination a pris sa source. L'auteur mêle à la perfection l'ironie, la perversion, la réalité de la vie, la sensualité, le morbide.

Commander/Réserver au 04 66 74 11 86  Edogawa Ranpo La chambre rouge (Akaï heya 赤い部屋) (Picquier poche)

Mots clés : machination, Japon, nouvelles, perversion

Commenter cet article