Denis Lehane - Shutter Island (2003)

Publié le par Soleil Vert - Herveline/Dom

Denis Lehane - Shutter Island (2003)Quatrième de couverture
Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island se dresse un groupe de bâtiments à l'allure sinistre. C'est un hôpital psychiatrique dont les patients, tous gravement atteints, ont commis des meurtres. Lorsque le ferry assurant la liaison avec le continent aborde ce jour-là, deux hommes en descendent : le Marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule. Ils sont venus à la demande des autorités de la prison-hôpital car l'une des patientes, Rachel Solando, manque à l'appel. Comment a-t-elle pu sortir d'une cellule fermée à clé de l'extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Œuvre incohérente d'une malade ou cryptogramme ? Au fur et à mesure que le temps passe, les deux policiers s'enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu'au choc final de la vérité.

C'est du grand Lehane, et du grand art tout court !  Le suspense à son sommet, une intrigue passionnante, une atmosphère étouffante dans cette ile sans retour transformée en hôpital psychiatrique. Et la fin est tout simplement bluffante, carrément inattendue. A ne pas rater !

Commander 0466741186  Denis Lehane
Shutter Island (Shutter Island)
(Rivages/Noir)

9782743620066

Mots clés : adapté au cinéma, hôpital psychiatrique, île, manipulation, thriller, USA

Commenter cet article

Spooky 13/11/2008 17:12

Argh ma pile est déjà bien fournie...

Spooky 13/11/2008 16:46

Moi je n'ai lu que l'adaptation de ce roman par Christian de Metter, mais j'ai adoré !
Voici mon avis :
Connaissez-vous le film Identity ? Si ce n'est pas le cas, je vous le recommande chaudement.
Si oui, vous avez peut-être apprécié la façon démoniaque dont le spectateur est baladé tout le long du film, ce renversement de situation qui vous tétanise sur votre siège en fin de métrage.

Pour moi "Shutter Island" est du même tonneau. Adapté d'un roman d'un maître du roman noir, cet album nous plonge dans les tréfonds de l'âme humaine. Ou plutôt dans les circonvolutions complexes et traîtresses de notre esprit. C'est incroyable ce qu'il est capable d'imaginer pour ne pas voir la vérité en face, la nier en se servant de ce qu'il a sous la main. Vous n'avez jamais été fou/folle ? Moi non plus. Enfin, si ça se trouve je le suis, et j'ai créé bdtheque juste pour transposer mes fantasmes de lecture de bandes dessinées qui n'existent pas. Si vous voulez un exemple, replongez dans les rêves où vous vous retrouvez en présence de personnes, de lieux et de situations qui n'ont rien à voir. Vous pouvez vivre une vie entière en quelques heures où votre cerveau lâche les brides.
Bref, j'ai trouvé l'histoire d'une machiavélité remarquable. La fin est un renversement énorme, bien que je l'aie un chouïa sentie venir.

Et encore une fois, comme dans Figurec, comme dans Emma ou encore Le Sang des Valentines, De Metter m'a bluffé. Sa maîtrise du contraste entre noir et blanc, sa mise en scène instaurent une atmosphère vraiment très particulière, complètement dans l'esprit des romans noirs. Il semble attiré par les récits noirs où le lecteur n'est pas pris pour un imbécile. Et quelle couverture, chargée de symbolisme psychiatrique...

Je suis fan.

Soleil Vert - Herveline 13/11/2008 17:07



Nous apprenons par toi l'adaptation BD. Elle mérite visiblement le détour. Quant à toi, tu sais ce qu'il te reste à faire... ajouter ce bouquin sur ta pile.