Brian Aldiss - Le monde vert (1962)

Publié le par Soleil Vert - Herveline

Le monde vert - Aldiss (Folio SF)Quatrième de couverture
La Terre, dans cinq milliard d'années. Inondée par les puissants rayons d'un Soleil sur le point d'exploser, elle est devenue une jungle omniprésente dont les lianes s'étendent jusqu'à la Lune en une singulière toile d'araignée tissée par les Travertoises, ces immenses arachnides végétaux de dizaines de mètres de diamètre capables de voyager dans l'espace. Au fil des millénaires, en effet, notre satellite a ralenti sa course et surplombe désormais toujours la même face de la Terre. Gren et sa compagne, Yattmur, ultimes descendants de la race humaine, parcourent cette jungle, d'un monde à l'autre, à la recherche de leurs semblables, mais aussi de quelque chose qui ressemblerait à l'Ancien Temps... Le Monde vert, un des classiques incontestés de la science-fiction, a obtenu le prix Hugo en 1962.

Né en 1925 à Norfolk (Angleterre), Brian Aldiss vit aujourd'hui à Oxford. II est l'auteur de plus de quarante ouvrages, pour la plupart de science-fiction, dont une vingtaine ont été traduits en français, en particulier la tétralogie d'Helliconia, Frankenstein délivré, A l'Est de la vie et Mars blanche. Il est également l'auteur d'une importante étude, Billion Years Spree, sur la littérature d'anticipation au cours des deux derniers siècles.

Si ce livre est cité dans toutes les listes d'incontournables de la SF, ce n'est pas pour rien. Cette œuvre est à la fois violente, originale, surprenante. Sur cette terre devenue invivable, où les dangers sont partout, c'est une parfaite fuite en avant de l'humanité restante qui nous ai dévoilée. Une humanité déclinante, condamnée à la régression, à la dévolution bien avant que la mort annoncée du soleil ne soit vraiment effective. Bien sûr Brian Aldiss se fait plaisir avec quelques délires personnels et scientifiquement non conventionnels. Mais le résultat est une sorte de planet opera parfaitement maîtrisée, où tout un imaginaire floral et animalier évolue autant que l'être humain, lui, se ratatine. Et malgré tout, la touche finale est pleine d'espoir, pleine de bon sens et d'humanisme. Tant qu'il y a de la vie...
Ce livre, bien que SF sera aussi apprécié par les amateurs de fantasy. On y retrouve la notion sous-jacente de quête, des personnages charismatiques aux capacités ambivalentes, plus un univers loin de la Terre telle que nous la connaissons aujourd'hui et qui offre tout un panel de décors et de dangers à braver.

Commander au 0466741186  Brian Aldiss
Le monde vert (Hothouse)
(Folio SF)

9782070355716
  7€
Prix obtenu : 1962 Hugo

Mots-clés : enfants, évolution, faune, fin de l'humanité, pouvoirs psy, végétation

Commenter cet article

Spooky 17/02/2009 10:38

Tiens bizarre, cet article a été remanié ?

Herveline 17/02/2009 13:28


Oui. Je l'ai remonté car il vient d'être (enfin !) réédité en poche en Folio SF.


Spooky 11/11/2008 20:55

Un de mes premiers "classiques" de la SF. Une belle lecture, à recommander à tout le monde.