Jeudi 25 décembre 2008 4 25 /12 /Déc /2008 10:44
Dona Tartt – Le maître des illusions (1992) Quatrième de couverture
En décrochant une bourse à l'université de Hampden, dans le Vermont, Richard Papen ne laisse pas grand chose derrière lui : la Californie, qui lui déplaît ; son adolescence, faite de souvenirs incolores ; et ses parents, avec qui il ne s'entend pas. Hampden est une porte de sortie inespérée, l'opportunité de vivre une nouvelle vie. Passées quelques semaines, il est bientôt attiré par un professeur atypique, Julian Morrow, esthète capricieux qui enseigne les lettres classiques à cinq étudiants apparemment très liés. Contre l'avis de ses professeurs, il tente de s'introduire dans le groupe de ces jeunes gens marginaux sur qui courent les plus folles rumeurs. Et il est loin d'imaginer ce que lui coûtera sa curiosité.

Le narrateur, originaire de Californie rejoint un groupe d’étudiants en Grec dans une université de l’Est du pays.  Il sombre avec eux dans un abîme de luxure, de violence et de perversité. Les personnages de cette histoire sont soit totalement inconscients, soit des êtres  dénués de toute humanité. Leur psychologie est parfaitement décrite, dans une écriture complètement maitrisée, et un style très littéraire pour un polar.  Ce récit est glauque et l’écriture de Dona Tartt érudite. Quand on sait que ce fut son premier roman, et qu’elle n’avait pas 20 ans quand elle l’a commencé, on ne peut qu’admirer le style, la maturité. C’est un roman très dense de plus de 700 pages, et qui aurait pu n’en compter que 500 sans rien perdre de sa profondeur, au contraire !

Commander/Créer une alerte   Dona Tartt
Le maître des illusions (The secret history) (Pocket)

Mots-clés
 : décadence, université, Vermont
Par Librairie Soleil Vert - Publié dans : CRITIQUES : POLICIER THRILLER
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 25 décembre 2008 4 25 /12 /Déc /2008 10:25
Joseph Finder - Company man (2005)
Quatrième de couverture
Nick Conover est P.-D.G. d'une importante entreprise de meubles de bureau à Fenwick, dans le Michigan. A la suite de problèmes personnels et professionnels, il se voit contraint de céder sa société à une multinationale, et de licencier plus de 5 000 personnes. De patron respecté, il devient l'homme le plus haï de la ville, et ses ennuis commencent : trahisons, menaces, intimidations de toutes sortes et, pour finir, accusation de meurtre...



Ce roman est un thriller dans la plus pure tradition américaine du terme. Par certains côtés, le style de l'auteur peut rappeler les romans d'Harlan Coben, et notamment par son efficacité, et même si c'est un livre assez long, on peut le lire pratiquement d'une traite. Apparemment, Joseph Finder s'est spécialisé dans les intrigues tournant autour du milieu des affaires et de l'entreprise en général. C'est bien fichu, très rythmé, et on ne s'ennuie pas une seconde. Qu'en reste-i-il vraiment après ?... Peut être pas grand chose après tout... Mais si le but est de passer un bon moment de lecture, allez-y !

Commander/Créer une alerte   Joseph Finder Company man (Company man) (Le livre de poche)

Mots-clés : entreprise, licenciements, vengeance
Par Dominique - Publié dans : CRITIQUES : POLICIER THRILLER
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 25 décembre 2008 4 25 /12 /Déc /2008 09:59
John Case - Magie noire (2004) Quatrième de couverture
Reporter à la télévision, Alex Callahan, depuis peu séparé de sa femme, emmène ses fils jumeaux de six ans, dont il a la garde pour un mois, dans un parc d'attractions. Alors qu'ils assistent tous les trois à une joute de chevaliers, les enfants disparaissent. On fouille l'endroit et ses environs : aucune trace. Enlèvement ou crime de pervers ? En l'absence de demande de rançon, la police penche pour la seconde hypothèse, la plus pessimiste... Après plusieurs semaines de vaines recherches, plus personne ne croit que Sean et Kevin sont encore en vie. Sauf leur père... qui refuse d'abandonner.

Lorsqu'ils écrivent un nouveau roman Carolyn et Jim Hougan (les co-auteurs) sont à chaque aventure très documentés, et ne laissent rien au hasard dans leurs intrigues et leurs descriptions. C'est ce qui les rend si crédibles et si efficaces. En plus, ils ont ce talent pour vous tenir en haleine jusqu'aux dernières pages. Avec Magie Noire, ils
vous plongeront dans l'univers fascinant de la magie, mais aussi du Vaudou, avec en prime un voyage captivant dans le sud des Etats-Unis, en Louisiane, où les vieilles coutumes perdurent et se transmettent... On y retrouve parfois l'atmosphère du célèbre film Angel Heart, avec Mickey Rourke...

John Case Magie noire (The murder artist) (Le livre de poche)

Mots-clés : enfants, enlèvement, magie, vaudou

Autres titres de John case :

Génésis (1997)
Syndrome (2001)
Le huitième jour (2002)

La danse des esprit
(2006)

Par Dominique - Publié dans : CRITIQUES : POLICIER THRILLER
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 25 décembre 2008 4 25 /12 /Déc /2008 09:29
George Pelecanos - Les jardins de la mort (2008) Quatrième de couverture
1985. Washington DC. Un troisième enfant est retrouvé mort dans un jardin: le " Tueur au palindrome " a encore frappé. Sur la scène de crime: deux jeunes flics, Gus Ramone, blasé mais droit, et Dan Holiday, idéaliste accro aux filles et à l'alcool, et un inspecteur des Homicides, le sergent T.C. Cook, qui malgré sa réputation échouera dans son enquête.
Vingt ans plus tard, Asa, un jeune Noir, est lui aussi retrouvé mort dans un jardin. Ramone, Holiday et Cook unissent leurs efforts. Ramone, devenu inspecteur, craint que son fils soit la prochaine victime, Holiday, qui a démissionné, veut prouver sa valeur à ses anciens collègues, et Cook, retraité, ne supporte toujours pas son échec. Pendant ce temps, un jeune délinquant intervient dans une transaction de drogue et embarque l'argent du trafiquant et sa petite amie.


Voici un roman dans lequel les personnages sont mis en valeur d'une façon particulièrement fine. Pelecanos, on le sent, a observé, vécu presque avec la police pour être capable de décrire aussi bien ce qui se passe à l'intérieur. Plus que le crime, c'est la psychologie des acteurs qui compte, et le cheminement vers la fin du roman. L'action se déroule à Washington. Il est question d'humains ici, de difficulté de traverser la vie, de l'intolérance, du racisme, de meurtres... C'est du grand roman noir, dans lequel chaque détail compte !


Commander/Créer une alerte   George Pelecanos Les jardins de la mort (The night gardener) (Seuil)


Mots-clés : délinquance, noir
, palindrome
Par Dominique - Publié dans : CRITIQUES : POLICIER THRILLER
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

LA LIBRAIRIE

Librairie spécialisée en fantasy, fantastique, science-fiction, polar, BD, jeunesse et jeux. Vente de livres neufs et d'occasion. Commandes clients pour toutes les autres littératures. (sous réserve de comptes ouverts chez certains distributeurs/ diffuseurs). Vente par correspondance. Le blog : critiques et résumés de livres.
Librairie Soleil Vert
15 Grand Rue, 30420 Calvisson
T : 04 66 74 11 86  @ : soleilvert30@orange.fr

Accès : Entre Nîmes et Sommières, sur la D40, Calvisson centre

BOUTIQUE EN LIGNE

Blogs thématiques Soleil Vert

 

CMlogo 15

logorobida

AUTRES LITTERATURES

CERCLE SOLEIL VERT

Blog Action-Suspense Blog Culture Martienne
Blog Albert Robida Blog Dommage !
Blog Ansible Lectures de l'Oncle Paul
Portail partenaire CobaltOdyssée Blog Questions SFFF

LECTEURS DE PASSAGE

Il y a  2  personne(s) sur ce blog

  • Flux RSS des articles

PARTENAIRES

regionLR.jpg

drac.jpg

calvisson.jpg

CCPS---NOUVEAU-LOGO.jpg

logo-AACC1.jpg

gard-lozere.jpg

Association Caravaunage

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés