Dimanche 30 novembre 2008 7 30 /11 /Nov /2008 10:38

George Orwell - La ferme des animaux (1945) Quatrième de couverture
Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Snowball et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement : « Tout ce qui est sur deux jambes est un ennemi. Tout ce qui est sur quatre jambes ou possède des ailes est un ami. Aucun animal ne portera de vêtements. Aucun animal ne dormira dans un lit. Aucun animal ne boira d'alcool. Aucun animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux. » Le temps passe. La pluie efface les commandements. L'âne, un, cynique, arrive encore à déchiffrer : « Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d'autres. »

Ecrivant en 1945, alors même que la deuxième guerre mondiale prend fin, George Orwell nous offre ici une fable impliquant la rébellion des animaux face à l'oppression humaine. Une vision du monde qui démontre que toutes les victimes sont autant de bourreaux potentiels et inversement. Démonstration aussi de son implication politique et de sa lucidité quant à la nature même du pouvoir, de la manipulation et de la nature humaine. A lire sans modération.

Commander/Créer une alerte   George Orwell La ferme des animaux (The animal farm) (Folio)
Prix obtenu : 1945 Hugo (novella)

Mots-clés : animaux, pouvoir, rebellion

Par Soleil Vert - Herveline - Publié dans : CRITIQUES : SF FANTASTIQUE & FANTASY
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 30 novembre 2008 7 30 /11 /Nov /2008 10:16

John Le Carré - L’espion qui venait du froid (1963) Quatrième de couverture
"- Roulez à trente à l'heure, ordonna l'homme d'une voix tendue, anxieuse. Je vous indiquerai le chemin. Quand nous serons arrivés, il faudra descendre de voiture et courir jusqu'au mur. Le projecteur sera braqué sur l'endroit où vous devez passer ; tenez-vous immobiles dans le rayon lumineux. Dès que le faisceau sera déplacé, commencez à grimper. Vous aurez quatre-vingt-dix secondes. Vous monterez le premier, dit-il à Leamas, et puis ce sera au tour de la fille."
Le livre qui a révolutionné le roman d’espionnage. Prix Somerset Maugham, best-seller dans le monde entier. Un film avec Richard Burton, Claire Bloom,  Oskar Werner, Peter Van Eyck.

Il est de ces livres que l’on se sent un peu obligé de lire par ce qu’ils font office de références dans des genres précis.  L’espion qui venait du froid en est la représentation dans le domaine de l’espionnage. Pourtant, au départ, le scénario paraît très convenu, les personnages plutôt basiques… Mais (car il y a forcément un "mais" ; on ne répètera jamais assez qu’ici nous ne présentons que ce que nous aimons), de chapitre en chapitre, l’intérêt se fait plus vif, les pages se tournent de plus en plus rapidement, le cœur bat vite… et vous êtes fait, comme un rat, car l’intrigue vous a absorbé et bien malin celui qui croit pouvoir y échapper. John Le Carré signe ici un roman captivant, efficace, que ne démérite pas après 45 ans de publication.

Commander/Créer une alerte   John Le Carré L’espion qui venait du froid (The spy who came in from the cold) (Folio)
Prix obtenu : 1965 Edgar Allan Poe Award

Mots-clés : Allemagne de l'Est, espionnage, communisme, contre-espionnage, guerre froide, infiltration, manipulation, rideau de fer, services secrets

Par Soleil Vert - Herveline - Publié dans : CRITIQUES : POLICIER THRILLER
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 29 novembre 2008 6 29 /11 /Nov /2008 13:19

Maurice Gouiran - Putains de pauvres (2007) Quatrième de couverture
Quand Laura, un amour de jeunesse devenu SDF, est venue lui parler de cette " peste des pauvres " qui semblait s'attaquer aux quartiers Nord de la ville, Clovis Narigou n'a pas immédiatement réagi. Les pauvres ? Y'en a partout, on ne les regarde même plus ! Mais quand, quelques jours plus tard, les politicards de tout bord montent au créneau pour démentir cette alarmante rumeur, Clovis se dit qu'il est peut-être temps d'enquêter ! Les pauvres et les sans-abri tombent en effet comme des mouches, décimés par une épidémie foudroyante... Le maire Bellérophon Espingole a beau s'égosiller pour minimiser cette étrange affaire, toute la ville est en ébullition...
Quarantaine déclarée, routes fermées, état d'alerte sanitaire maximum... Marseille coupée du monde ! La tension est à son comble, le peuple gronde, les politiciens se déchaînent, les pauvres trinquent. Mais à qui profite donc le crime ?

Avec Putains de pauvres, Maurice Gouiran ouvre le dossier des sans abris, de la richesse qui est bien là, mais qui ne sert visiblement pas à venir en aide aux plus démunis, à Marseille comme ailleurs. Ce n'est pas dans l'histoire que l'auteur puise, mais dans l'actualité 'brulante' de l'hiver marseillais. Clovis Narigou, le journaliste berger, prend du service lorsqu'il rencontre un ancien amour de jeunesse, Laura. Une histoire toujours émouvante, et des mots justes. Encore un livre qui fait réfléchir...

Commander/Créer une alerte   Maurice Gouiran Putains de pauvres (Jigal)
Lire notre interview

Mots-clés : épidémie, Marseille, sans-abris

Par Soleil Vert - Dom - Publié dans : CRITIQUES : POLICIER THRILLER
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 29 novembre 2008 6 29 /11 /Nov /2008 13:13

Maurice Gouiran - Train bleu, train noir (2007) Quatrième de couverture
1943... 1993. À cinquante ans d'intervalle, deux trains quittent Marseille et font route vers le nord.
1993. Un train bleu, bouillonnant de cris, de rires et de chants, emmène un millier de supporters marseillais vers Munich où leur club sera sacré champion d'Europe. 1943. Un long train noir, pétrifié par la torpeur et l'angoisse, achemine plus de mille six cents habitants des vieux quartiers de Marseille au camp de Compiègne. Puis pour la plupart, ce sera ensuite Drancy et le camp d'extermination de Sobibor.1943. Bert, Miche et Jo font partie du sinistre convoi et l'ombre du long train noir va les hanter toute leur vie. 1993.
Bert, Miche et Jo sont à nouveau du voyage, mais le foot semble aujourd'hui assez loin de leurs préoccupations... Et ces trois P38 planqués dans le wagon font-ils vraiment partie de la panoplie du parfait supporter de l'OM ? Que cherchent-ils ?
Derrière le mystère de ces trois honorables papys, surgissent les ombres du passé et une terrible interrogation qui plane sur les raisons de la destruction des vieux quartiers en 1943. Nettoyage des bas-fonds autour du Vieux-Port ou juteuse opération immobilière, l'histoire officielle a parfois bon dos !

Du grand Maurice Gouiran. Son éditeur dit que certains de ses livres devraient être étudiés à l'école. Il faut admettre que c'est vrai. On en apprend tellement sur l'Histoire, mais aussi sur la psychologie des hommes, et on se demande ce que l'on aurait fait, nous, à leur place, en espérant que l'on aurait fait les bons choix. Le récit, sous forme de parallèle, fonctionne à merveille. Ce texte est à la fois court, rythmé, percutant, raconté du point de vue des principaux acteurs, et fait réfléchir. Un très beau livre.

Commander/Créer une alerte   Maurice Gouiran Train bleu train noir (Jigal)
Lire notre interview

Mots clés : déportation, Marseille, vengeance

Par Soleil Vert - Dom - Publié dans : CRITIQUES : POLICIER THRILLER
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

RECHERCHE

LA LIBRAIRIE

Librairie spécialisée en fantasy, fantastique, science-fiction, polar, BD, jeunesse et jeux. Vente de livres neufs et d'occasion. Commandes clients pour toutes les autres littératures. (sous réserve de comptes ouverts chez certains distributeurs/ diffuseurs). Vente par correspondance. Le blog : critiques et résumés de livres.
Librairie Soleil Vert
15 Grand Rue, 30420 Calvisson
T : 04 66 74 11 86  @ : soleilvert30@orange.fr

Accès : Entre Nîmes et Sommières, sur la D40, Calvisson centre

BOUTIQUE EN LIGNE

Blogs thématiques Soleil Vert

 

CMlogo 15

logorobida

AUTRES LITTERATURES

CERCLE SOLEIL VERT

Blog Action-Suspense Blog Culture Martienne
Blog Albert Robida Blog Dommage !
Blog Ansible Lectures de l'Oncle Paul
Portail partenaire CobaltOdyssée Blog Questions SFFF

LECTEURS DE PASSAGE

Il y a  2  personne(s) sur ce blog

  • Flux RSS des articles

PARTENAIRES

regionLR.jpg

drac.jpg

calvisson.jpg

CCPS---NOUVEAU-LOGO.jpg

logo-AACC1.jpg

gard-lozere.jpg

Association Caravaunage

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés