Fermeture du 29 au 31 juillet

La librairie sera fermée du mardi 29 au jeudi 31 juillet.

Jeudi 25 décembre 2008 4 25 /12 /Déc /2008 17:33
Patrick Graham - L'évangile selon Satan (2007) Quatrième de couverture
Dans sa carrière de profileuse au FBI, Marie Parks a vu beaucoup de tueurs en série, mais rarement d'aussi cruels et méthodiques que Caleb le Voyageur. Comme si, venu du fond des âges, il avait été envoyé en mission par Satan lui-même... Ou du moins par ses adorateurs, rassemblés dans une organisation qui semble prête à tout pour retrouver un livre perdu depuis des siècles. Un livre maudit dont le contenu pourrait renverser l'Église catholique et inaugurer un âge de ténèbres. Aidée d'un exorciste du Vatican et armée de ses propres dons de médium, Marie Parks est alors la seule à pouvoir contrecarrer les noirs desseins des serviteurs du Très-Bas. D'elle dépend désormais l'issue de cette bataille décisive entre le Bien et le Mal...

Que dire ?.... Il est vrai que de nombreux amateurs de polars ne trouveront pas leur compte dans cette histoire à dormir debout (attention quand même aux cauchemars) et que les histoires de religions laissent toujours à penser aux critiques que l'ouvrage, je cite « surfe sur la vague du Da Vinci code »... en voilà une phrase qui est passée dans le langage commun du critique des mortels (ou l'inverse)... Bref, malgré tout ce sang, ce fantastique improbable, le Vatican en plein délire, toutes ces pages (plus de 700), c'est bougrement divertissant, et l'aventure est palpitante. Cela fait frémir à chaque page, et il ne manque aucun ingrédient. Bref c'est efficace en Diable !

Commander/Créer une alerte   Patrick Graham L'évangile selon Satan (Pocket)


Mots clés : FBI, manuscrit, profiler, religion, Satan
Par Dominique - Publié dans : CRITIQUES : POLICIER THRILLER
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 25 décembre 2008 4 25 /12 /Déc /2008 15:35

F.P. Nicol - Out of my body/Par-delà le ciel (2008) Quatrième de couverture
A la conquête des planètes !
Un concept original : de la science-fiction sous forme de dialogues.

K - Vous devez comprendre que l'être humain est enfermé dans une prison à double enceinte.
"La première est ce corps dans lequel l'évolution du vivant a placé le cerveau."
"La seconde est l'endroit où ce corps est situé dans l'espace, la Terre elle-même isolée dans un océan sidéral illimité pratiquement infranchissable."

Après une carrière de pilote de chasse dans l'Armée de l'Air et un premier livre sur l'aviation paru en 2002, F.P. Nicol, passionné de sciences de l'espace (astronomie, astrophysique), de paléologie, de paléoanthropologie et aussi de géologie se plonge dans l'écriture de Out of my body. Il a du approfondir de nombreuses de ces sciences et d'autres encore afin de donner habilement naissance à ce premier roman de science-fiction.

Ils sont cinq à s'entretenir successivement. Ce sont ceux qui partiront pour l'espace à bord du vaisseau Spirit-of-Columbus, le directeur de mission et le psychologue assigné. En effet, en cette période que nous supposons être la fin du XXIème siècle, la pollution contraint les hommes à coloniser d'urgence de nouvelles planètes (exoplanètes). Or, malgré les avancées technologiques, les voyages dans l'espace profond ne sont toujours pas maîtrisés. Les contraintes liées au temps et aux corps (avec son encombrement et son poids) obligent à réfléchir autrement sur les possibilités viables d'amener l'humanité à se déployer ailleurs que dans le système solaire. Ainsi, l'énigmatique organisme GAIA prépare-t-il la mission OverSky qui consiste en l'envoi d'un vaisseau spatial dont les membres de l'équipage composé initialement de deux hommes et d'une femme devront accepter d'abandonner leur corps, au profit de leurs cerveaux qui, seuls, voyageront. Ils seront extraits par des robots-chirurgiens, placés dans des noobulles et régénérés par des cellules souches durant des siècles.

Un roman qui ne manque pas d'intérêt. D'abord par sa forme dialoguée qui exclut toute narration, ensuite par son sujet auquel on adhère très vite. Les échanges sont très vivants, suffisamment explicites pour que l'imagination recrée un décor ou des situations autour des personnages. La teneur des dialogues s'oriente vers la science, certes, mais aussi vers la philosophie et l'éthique mais rien dans la forme qui soit inaccessible. Autant dire que l'ensemble se lit agréablement, d'une traite et que, pour une fois, aucune coquille n'est à signaler dans un roman autoédité. De plus, le parti pris de ne raconter que la préparation du voyage tout en projetant assez loin dans le futur les extrapolations scientifiques et évolutives du projet donnera sûrement l'envie à l'auteur d'y donner une suite ; une porte entre-ouverte mais qui ne s'avère pas nécessaire non plus, tant le roman se suffit à lui-même, bien cadré dans son scénario.
Il y a néanmoins quelques faiblesses, comme certaines redondances dans les dialogues qui apparaissent surtout vers la fin. Il y a aussi des échanges très cul-culs sur l'amour et des tournures de phrases propres aux québécois qui, comme pour les écrivains belges, mériteraient d'être dans un langage moins identifié. Le contre-pied, ou le pied-de-nez, est de nous offrir des mots savoureux, drolatiques, mettant un peu de légèreté dans ces pages.
Il y a donc clairement une maturité littéraire à atteindre, surtout face au monde sans concession des critiques et des éditeurs, mais c'est un premier roman plutôt bien mené, un vol d'essai sans trop d'encombre pour cet ancien pilote de chasse qu'est F.P Nicol. (Voir son site)

Commander/Créer une alerte   F.P. Nicol Out of my body/Par-delà le ciel (Le Manuscrit)

Mots-clés : cerveau, éthique, philosophie, psychologie, sciences, scénaristique, voyage intergallactique

Par Herveline - Publié dans : CRITIQUES : SF FANTASTIQUE & FANTASY
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 25 décembre 2008 4 25 /12 /Déc /2008 10:44
Dona Tartt – Le maître des illusions (1992) Quatrième de couverture
En décrochant une bourse à l'université de Hampden, dans le Vermont, Richard Papen ne laisse pas grand chose derrière lui : la Californie, qui lui déplaît ; son adolescence, faite de souvenirs incolores ; et ses parents, avec qui il ne s'entend pas. Hampden est une porte de sortie inespérée, l'opportunité de vivre une nouvelle vie. Passées quelques semaines, il est bientôt attiré par un professeur atypique, Julian Morrow, esthète capricieux qui enseigne les lettres classiques à cinq étudiants apparemment très liés. Contre l'avis de ses professeurs, il tente de s'introduire dans le groupe de ces jeunes gens marginaux sur qui courent les plus folles rumeurs. Et il est loin d'imaginer ce que lui coûtera sa curiosité.

Le narrateur, originaire de Californie rejoint un groupe d’étudiants en Grec dans une université de l’Est du pays.  Il sombre avec eux dans un abîme de luxure, de violence et de perversité. Les personnages de cette histoire sont soit totalement inconscients, soit des êtres  dénués de toute humanité. Leur psychologie est parfaitement décrite, dans une écriture complètement maitrisée, et un style très littéraire pour un polar.  Ce récit est glauque et l’écriture de Dona Tartt érudite. Quand on sait que ce fut son premier roman, et qu’elle n’avait pas 20 ans quand elle l’a commencé, on ne peut qu’admirer le style, la maturité. C’est un roman très dense de plus de 700 pages, et qui aurait pu n’en compter que 500 sans rien perdre de sa profondeur, au contraire !

Commander/Créer une alerte   Dona Tartt
Le maître des illusions (The secret history) (Pocket)

Mots-clés
 : décadence, université, Vermont
Par Librairie Soleil Vert - Publié dans : CRITIQUES : POLICIER THRILLER
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 25 décembre 2008 4 25 /12 /Déc /2008 10:25
Joseph Finder - Company man (2005)
Quatrième de couverture
Nick Conover est P.-D.G. d'une importante entreprise de meubles de bureau à Fenwick, dans le Michigan. A la suite de problèmes personnels et professionnels, il se voit contraint de céder sa société à une multinationale, et de licencier plus de 5 000 personnes. De patron respecté, il devient l'homme le plus haï de la ville, et ses ennuis commencent : trahisons, menaces, intimidations de toutes sortes et, pour finir, accusation de meurtre...



Ce roman est un thriller dans la plus pure tradition américaine du terme. Par certains côtés, le style de l'auteur peut rappeler les romans d'Harlan Coben, et notamment par son efficacité, et même si c'est un livre assez long, on peut le lire pratiquement d'une traite. Apparemment, Joseph Finder s'est spécialisé dans les intrigues tournant autour du milieu des affaires et de l'entreprise en général. C'est bien fichu, très rythmé, et on ne s'ennuie pas une seconde. Qu'en reste-i-il vraiment après ?... Peut être pas grand chose après tout... Mais si le but est de passer un bon moment de lecture, allez-y !

Commander/Créer une alerte   Joseph Finder Company man (Company man) (Le livre de poche)

Mots-clés : entreprise, licenciements, vengeance
Par Dominique - Publié dans : CRITIQUES : POLICIER THRILLER
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

RECHERCHE

LA LIBRAIRIE

Librairie spécialisée en fantasy, fantastique, science-fiction, polar, BD, jeunesse et jeux. Vente de livres neufs et d'occasion. Commandes clients pour toutes les autres littératures. (sous réserve de comptes ouverts chez certains distributeurs/ diffuseurs). Vente par correspondance. Le blog : critiques et résumés de livres.
Librairie Soleil Vert
15 Grand Rue, 30420 Calvisson
T : 04 66 74 11 86  @ : soleilvert30@orange.fr

Accès : Entre Nîmes et Sommières, sur la D40, Calvisson centre

BOUTIQUE EN LIGNE

Blogs thématiques Soleil Vert

 

CMlogo 15

logorobida

AUTRES LITTERATURES

CERCLE SOLEIL VERT

Blog Action-Suspense Blog Culture Martienne
Blog Albert Robida Blog Dommage !
Blog Ansible Lectures de l'Oncle Paul
Portail partenaire CobaltOdyssée Blog Questions SFFF

LECTEURS DE PASSAGE

Il y a  7  personne(s) sur ce blog

  • Flux RSS des articles

PARTENAIRES

regionLR.jpg

drac.jpg

calvisson.jpg

CCPS---NOUVEAU-LOGO.jpg

logo-AACC1.jpg

gard-lozere.jpg

Association Caravaunage

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés