Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Édouard Dor - L'ennui des deux vénitiennes (ed. Sens & Tonka, 2008)

Édouard Dor - L'ennui des deux vénitiennes (ed. Sens & Tonka, 2008)

[D'ART D’ART] Ce petit essai d’à peine 80 pages se consacre à une peinture de Vittore Carpaccio, réalisée durant la Renaissance entre 1490 et 1495 : « Les deux dames » (dont on verra que le titre même du tableau a eu une multitude de titres différents au cours des siècles). La démarche d’Édouard Dor, l’auteur, est à la fois originale, plaisante et tout à fait accessible au plus néophyte d’entre nous. Dans des chapitres très courts, il nous apprend à observer cette toile dans ses moindres détails afin d’y déceler les intentions du peintre.
Pourquoi se pencher sur cette toile et pas sur une autre ? On le découvre très vite : cette peinture recèle de mystères tant au niveau des deux femmes vénitiennes qui occupent la plus grande partie de la toile, de leur regard, de leur situation sociale, que des différents objets, animaux et personnage supplémentaires qui sont autant de comportements et de symboles à décrypter. Quand en 1963, des chercheurs réalisent que le lys apparaissant au bas d’un autre tableau de Carpaccio, « Chasse sur la lagune », exposé au musée Getty en Californie pourrait être la continuité par le haut des « Deux dames » dont le cadrage étrange coupe en haut de la toile une tige dépassant d’un vase, il n’y a qu’un pas pour imaginer que les deux panneaux étaient en fait juxtaposés et comme le signale Édouard Dor, pourraient même à eux deux faire partie d’un tout encore plus grand. C’est donc autant un jeu de piste qu’une succession d’extrapolations et de réflexions, toutes assez crédibles et fines, auxquels se prête l’auteur.
Il termine son essai par une comparaison judicieuse avec deux autres tableaux : « Intérieur, Femme à la Fenêtre » de Caillebotte (1880) et « Appartement à New-York » de Hopper (1932) qui font effectivement écho au tableau de Carpaccio de par la captation de l’ennui et de l’inaction des femmes qui y sont représentées par opposition à l’ « action » des hommes. Une manière explicite de nous dire que la condition de la femme n’avait toujours pas évoluée quatre siècles plus tard.

☺A noter qu'Édouard Dor a écrit d'autres analyses de tableaux dans la même collection que nous détaillerons ultérieurement : Énigme de la mélancolie (Pontormo), Les couilles d'Adam (Masaccio, Rodin et Picasso), Le concert (Nicolas de Staël), Une inquiétante étrangeté (Véronèse, Manet, Matisse).

Édouard Dor

L'ennui des deux vénitiennes
(Sens & Tonka, 2008)
9782845341869

Édouard Dor - L'ennui des deux vénitiennes (2008)
Tag(s) : #ARTS, #PEINTURE, #RENAISSANCE, #ITALIE, #ESSAIS

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :