Sarah Dunant - La naissance de Vénus (2003)

Publié le par Herveline

Sarah Dunant - La naissance de Vénus (2003)

Sarah Dunant - La naissance de Vénus (2003)

Quatrième de couverture
Florence, fin du règne du plus fameux des mécènes, Laurent de Médicis. Jusqu'alors, les artistes glorifiaient Dieu en célébrant, dans une profusion de couleurs et de lumières, son chef-d'œuvre absolu le corps humain. Mais bientôt, des cadavres affreusement mutilés sont découverts aux abords des églises. Boticelli lui-même doit soustraire sa Naissance de Vénus aux griffes des inquisiteurs. La terreur et la haine se propagent dans le cœur des habitants depuis qu'un prédicateur au profil d'aigle et aux yeux de braise, le moine Savonarole, fustige la nouvelle Sodome et organise la répression. En mettant le destin de Florence en miroir avec celui d'Alessandra Cecchi, une jeune fille rebelle et esthète, taraudée par l'envie de peindre et la curiosité, Sarah Dunant réalise ici une fresque éblouissante.

[Sélection "La peinture dans les littératures"] La vie d'Alessandra Cecchi qui nous est racontée ici ne sera pas un long fleuve tranquille. Témoin de cette époque florentine où l'armée française entre en Toscane en 1894 amenant avec elle la petite vérole (Première Guerre d'Italie), où l'Art en général et la Peinture en particulier seront durant quelques années proclamés hérétiques par le prêcheur Savonarole et son bûcher des vanités, où cette nouvelle Inquisition fustige, torture et condamne les sodomites, où les femmes doivent abandonner leurs atours et reporter le voile (ça ne vous rappelle rien ?), Alessandra refuse la protection du couvent et préfère se marier pour rester au coeur de l'Histoire. La rebelle qu'elle est, la passionnée de peinture qu'elle demeure, devra faire face à son destin mouvementé, périlleux et lutter contre la suprématie des hommes.

Illustration de la Divine Comédie par Botticelli

Illustration de la Divine Comédie par Botticelli

Sur fond d'illustrations de la Divine Comédie de Dante ou de la Naissance de Vénus par Botticelli, c'est aussi Florence, ses églises et ses fresques ainsi que toute cette période déchirée et pourtant si créatrice de la Renaissance qui sont décrites ici avec talent. Sarah Dunant livre une oeuvre romanesque historique captivante, forte, touchante, qui ne manque pas de violence, en opposition à la beauté de l'Art qui tient bien sûr une place importante. C'est un destin de femme aussi, d'une femme ancrée dans son époque et pourtant anti-conformiste. Un roman qui ne vous tombe pas des mains et Alessandra, une héroïne emblématique.

Sarah Dunant
La naissance de Vénus (The Birth of Venus)

(J'ai Lu)
9782290345597

Commenter cet article