Marc Elsberg - Black-out, demain il sera trop tard (2012)

Publié le par Soleil Vert - Herveline

Marc Elsberg - Black-out, demain il sera trop tard (2012)

Marc Elsberg - Black-out, demain il sera trop tard (2012)

Quatrième de couverture
Par une froide soirée d’hiver, le réseau électrique européen commence à lâcher. De nombreux pays s’enfoncent dans l’obscurité et plusieurs centrales nucléaires mettent en danger la vie de millions d’êtres humains. Menace terroriste ou défaillance technique ? Piero Manzano, ex-hacker italien, croit savoir qui est responsable. Avec l’aide d’un policier français d’Europol, François Bollard, Manzano s’engage dans une véritable course contre la montre face à un adversaire aussi rusé qu’invisible.

Ce techno-thriller a pour thème un black-out, une coupure d'électricité générale qui fait tomber l'Europe dans le chaos. En fait, ce thème est assez souvent traité en science-fiction et il est aussi à rapprocher des romans post-apocalyptiques, post-virus (voire zombiesques) etc... puisque le point commun entre tous, c'est la déchéance de l'humanité et la survie de cette dernière dans un environnement devenu hostile. Ca ce sont les approches classiques.
Ici, l'auteur autrichien Marc Elsberg aborde le sujet un peu différemment. D'abord, c'est un vrai thriller. Une course contre la montre à la recherche des coupables et de leur motivations. Pour que cette enquête prenne forme, il faut donc se rapprocher des hautes sphères décisionnaires : politiques, industrielles, informaticiennes, européennes.
Ainsi dans Black-out, les nombreux personnages que l'on suit de Berlin à Milan, en passant par Bruxelles, Paris ou La Haye sont soit Chancelier, dirigeants d'Europol, ministres, informaticiens ou responsables de centrales nucléaires. Leurs préoccupations étant bien sûr de comprendre ce qui a pu, du jour au lendemain, créer cette interruption soudaine de la distribution électrique sur tout le réseau européen mais aussi de trouver les solutions pour parer au plus vite aux pénuries, au chaos dans lequel la population ne tardera pas à sombrer. Le point de vue de Marc Elsberg est donc beaucoup plus organisationnel, logistique et judiciaire.
Même si ce titre reste un roman d'aventure, il n'est pas dénué de fond, surtout dans la première partie car on y trouvera des réflexions intéressantes sur cette hyper-connectivité dans laquelle l'Occident est tombé et qui, une fois qu'elle fait défaut, laisse l'humanité totalement démunie que ce soit en termes de communications, de transports, de santé, ou d'approvisionnements de l'aide humanitaire.
Alors certes, il y a en filigrane les scènes classiques d'errance et de survie que l'on trouve dans la plupart de ces romans mais, il s'y attarde moins que sur l'urgence des autorités à rétablir l'ordre.
Reste que LE personnage principal est un ancien hacker anti-mondialiste qui tente de donner un coup de main à ces instances désoeuvrées et que par lui, le thriller devient aventure et road-story. Mais un thriller réaliste qui n'a rien de science-fictionnaire, qui nous montre à quel point l'Homme s'est laissé prendre en otage en dénonçant le dictat de l'hyper-connectivité et pire encore en nous démontrant à quel point la technique a malgré tout ses failles. ET de dénoncer aussi le système dans lequel on vit, celui-là même qui nous a amené à cette dépendance technologique.
En deux mot : plutôt réussi !

Marc Elsberg
Black-out - Demain il sera trop tard (Blackout – Morgen ist es zu spät)
(Livre de poche)
9782253098690

Sur le thème du black-out, vous pourriez aussi aimer :
Une seconde après de William R. Forstchen
Ravage de Barjavel

Commenter cet article