Antoine Tracqui - Point Zéro (2013)

Publié le par Herveline

Antoine Tracqui - Point Zéro (2013)

Antoine Tracqui - Point Zéro (2013)

Quatrième de couverture
K2 Industries. Une multinationale tentaculaire dirigée par le très secret Kendall Kjölsrud. Celui-ci dispose de moyens colossaux, dont sa propre armée, laquelle compte la mystérieuse Poppy Borghese, aux facultés... hors normes. Alors pourquoi se donne-t-il tant de mal pour que Caleb McKay, ex-SAS reconverti dans les missions de sauvetage à risque maximal, dirige l'expédition qu'il organise pour atteindre un mystérieux artefact repéré en Antarctique ? Très loin de là, au fin fond de la Russie, un vieil homme interrompt prématurément sa partie de chasse et se met lui aussi en route...

Coup de coeur ! Plébiscité par la critique et lauréat du prix révélation Futuriales 2014, Point Zéro est un roman d'aventure époustouflant. Sur pas moins de 1150 pages, vous n'aurez pas le temps de reprendre votre souffle ! Si la première moitié du roman est la plus "spectaculaire", la suite ne démérite pas. Rares sont les romans aussi longs qui n'engendrent pas au bout d'un moment une lassitude. Pourtant, rien à faire, je n'ai pas pu décrocher. Ce roman mâtiné d'Histoire, d'actions militaires, d'espionnage et de nouvelles technologies vous entraîne dans les glaces de l'Antarctique comme si vous y étiez. On y apprend pleins de choses. Des faits d'Histoire oubliés ou peu connus qui donnent matière à un scénario incroyable. Pour un premier roman, chapeau !

Tout se tient, tout avance à cent à l'heure et même si les nombreuses descriptions techniques sur l'armement ou les modes de transports que les héros ne manqueront pas d'utiliser, peuvent paraître un peu trop nombreuses, j'y ai vu moi un soucis de réalisme qui ne m'a pas du tout détournée de la trame principale. On pourrait aussi, pour chercher la petite bête, y trouver une profusion de personnages et pas seulement de premiers plans, qui, après avoir eu leur moment de gloire sur quelques pages, seront malheureusement vite dézingués. Alors pourquoi les décrire ? Et bien voilà ! c'est toute la force et l'équilibre du roman. Être au plus près de l'action mais aussi des protagonistes, y compris dans leur tête au moment du dernier souffle donne une dimension humaine à ce qui n'aurait pu être qu'un roman de gare rocambolesque à peine crédible.
Crédible, disais-je ? C'est un autre point fort de Point Zéro ! Même si je n'ai pu vérifier tout ce qui est décrit comme évènements, inventions, théories scientifiques et personnages, j'ai quand même fait quelques recherches et retrouvé un grand nombre de choses. De plus Antoine Tracqui qui n'a écrit ce livre qu'il n'y a que quatre ans (en date de parution, évidemment il a du mettre quelques mois voire quelques années à élaborer tout ça) se projette dans un "à peine"-futur, l'action se déroulant en 2018. Autant dire de nos jours. Mais on sent qu'il a tenu compte d'un grand nombre de projets technologiques en développement et par conséquent, tout ce qu'il évoque d'intelligences artificielles, de combinaisons militaires améliorées et autres satellites ultra-performants n'apparaissent même plus comme de la science-fiction car sans trop m'avancer, je dirai qu'une bonne part sont déjà exploitées.
Enfin, que nos héros soient à la solde d'une entreprise privée aux fonds financiers quasi-inépuisables n'est pas si farfelu. On sait tous aujourd'hui que ce sont les milliardaires qui ont le pouvoir, reste à savoir ce qu'ils font de leur fortune : faire avancer l'Humanité dans le bon sens, asservir les plus pauvres ou.... devenir président.
En tout cas l'aventure de la société K2 et son armée secrète ne s'arrêtera pas là. Antoine Tracqui prévoit une trilogie dont le second volet, Mausolée, vient aussi de paraître chez Pocket. Et au vu des critiques, il semble encore meilleur ! vous savez ce qu'il vous reste à faire....

Antoine Tracqui
Point Zéro
(Pocket)
9782266235341
ou en Grand format chez Critic éditions
9791090648098

Bonus

Je ne résiste pas à l'envie de partager l'image du Dornier Do X, un hydravion civil allemand construit par les usines Dornier après la Première Guerre mondiale et qui, à son époque, était de loin le plus grand avion au monde. Construit en 3 exemplaires, le devenir des deux derniers reste mystérieusement incertain.... Dans le roman, il fait figure de personnage à part entière !

Commenter cet article